Lecture

Mes dernières lectures.

Pour les besoins de ce billet, je suis retournée sur d’anciennes publications sur Ma Vie Discrète et je me suis amusée à compter le nombre de livres lus en 2016. J’avais un peu peur du résultat et malgré un premier semestre lamentable, j’ai finalement réussi à terminer l’année sur 13 ouvrages compulsés.
On se gratifie d’un rien parfois.
Je pense que si 2017 continue sur cette lancée, on devrait pulvériser le score (tu remarqueras le vocabulaire sportif utilisé. Pour des livres d’accord, mais sportif tout de même.)!
Bon, j’avais également promis de ne pas attendre d’avoir terminé une pile longue comme mon avant-bras pour venir t’en causer, sur ce point, j’ai clairement échoué. Tant pis.
IMG_8598
Et, il y a également ceux lus sur ma Kindle mais je pense que je ferais un second article.
Quand j’ai du mal à me plonger dans mes lectures, il me faut absolument quelque chose de léger, dont je ne me souviendrais plus trois semaines plus tard mais t’embarque dans la seconde, sur le moment…
La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan.
Polly une jeune femme qui voit son mariage et son entreprise prendre l’eau, décide sur un coup de tête  de partir seule dans un petit port de pêche des cornouailles.
Pour calmer ses angoisses et ne plus penser à rien, Polly pétrit. Fabriquer du pain lui vide la tête et lui permet également de payer son loyer. Polly se bat pour se faire une place parmi la population locale et finira, forcément par tomber amoureuse…
 
Aurora, Kentucky de Carolyn D. Wall.
En 1938, dans le Kentucky, entre racisme nauséabond et la pauvreté ambiante (je te plante un décors de rêve, avoue!). Olivia se bat pour élever son petit fils William tout en tenant l’épicerie d’Aurora, héritée de son père décédé et veille sur sa mère à moitié barrée.
Olivia vit seul, et ne vit que pour son William qu’elle élève seule depuis que sa fille s’est débarrassée du gamin pour aller vivre son rêve hollywoodien (grande classe).
En luttant à sa manière contre la ségrégation, Olivia va découvrir l’horrible vérité sur la disparition de ce père tant aimé et disparu beaucoup trop tôt…
Comment te dire? J’ai adoré ce roman.
J’aime beaucoup, de temps en temps, me plonger dans l’Amérique rurale du siècle dernier, beaucoup moins marquant que « Ne tirez pas sur l’oiseau moquer » de Harper Lee, il n’en est pas moins saisissant avec une fin inattendu, à la limite d’un très bon thriller.
Je te le recommande vivement!
L’éveil de Mademoiselle Prim de Natalia Sanmartin Fenollera.
« Cherche esprit féminin détaché du monde. Capable d’exercer fonction de bibliothécaire pour un gentleman et ses livres. Pouvant cohabiter avec chiens et enfants. De préférence sans expérience professionnelle. Titulaires de diplômes d’enseignement supérieur s’abstenir. »
C’est la couverture qui m’a donné envie de soulever ce roman. J’ai eu envie de me plonger dans cette histoire en espérant y découvrir une belle histoire autour de personnages hauts en couleurs et profond. J’avoue avoir été un poil déçue. Evidement, l’idée de départ est bonne: un homme qui s’escrime à vouloir faire de son village reculé, un haut lieu de belles valeurs morales et d’entraide de voisinage, mais tout est beaucoup trop lent dans ce bouquin. Des descriptions à l’en plus finir et qui au lieu de servir l’histoire, donnent l’impression d’exister juste pour le plaisir d’épaissir une bien belle histoire mais qui aurait certainement trouver sa place dans un format « nouvelle ».
 
Agatha Raison enquête, tome 1: La quiche fatale de M.C. Beaton. 
Comment ne pas être intriguée à la lecture du titre un peu loufoque? Pour mémoire, je me souviens du régal à la lecture du « Cercle des amateurs des éplucheurs de patates », il y a quelques années de ça et depuis, dès qu’un titre sort un peu de l’ordinaire, je ne peux m’empêcher de le retourner.
Agatha Raison, publicitaire au dent longue, vend son agence londonienne pour aller vivre une retraite pleinement mérité dans un petit village des Costwolds.
Mais passer d’une vie trépidante et mondaine en plein coeur de la city à farnienter toute la sainte journée, ce n’est pas si simple en particulier pour Agatha.
Agatha, qui sous prétexte de vouloir se faire adopter par les habitants du coin, va se retrouver au coeur d’une enquête criminelle.
Et là encore, j’ai aimé l’ambiance du livre, comme à chaque fois que l’on m’emmène dans la campagne anglais ou en Irlande, un chouette petit roman policier à la « Agatha Christie » version débutante et amateur.
Les gens heureux lisent et boivent du café et La vie est facile, ne t’inquiète pas de Agnès Martin-Lugand.
Pour commencer, je dois rendre à Tartine (oui, je sais que tu as changé de pseudo, mais dans mon coeur tu restes ma Tartine) ce qui lui appartient et lui dire un grand merci pour la découverte.
Diane perd son mari et sa fille dans un accident de voiture et elle cesse immédiatement de vivre. Elle survit, seule avec Félix son ami de toujours qui veille sur elle de loin en tenant à bout de bras ce café librairie que Diane avait ouvert lorsque le bonheur était encore présent.
Dans un dernier élan de survie, elle s’envole pour l’Irlande pour essayer de se reconstruire ou au moins, pour ne plus avoir sous le nez, le souvenir de cette vie qui lui a été injustement retirée.
On quitte le premier roman, le coeur serré et la mine boudeuse sur une fin pas si heureuse que ce l’on en a attendu et puis, la magie de la découverte sur le tard, c’est que la suite est déjà disponible pour retrouver Diane, plus forte, plus belle mais toujours aussi touchante et vivre avec elle, « son happy end ».
Depuis, cette photo qui ne date finalement que d’une dizaine de jours, deux autres romans ont été dévorés. On ne m’arrêtera plus!
Du coup, je pense que ce genre de billets va devenir un peu plus récurrents pour mon plus grand plaisir, parce que je trouve plus intéressant de faire le point sur mes lectures plutôt que sur des produits terminés (qu’il n’y aura plus ici, j’ai décidé de jeter au fur et à mesure, désolée).
Sur le même sujet, je reviens donc vite te parler de ma nouvelle liseuse et je te raconterais aussi comment je déniche mes futures lectures!
Et toi, tu lis quoi?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s