Réseaux sociaux

Snapchat pour les nul(le)s.

On a tous entendu parler de Snapchat, certains ont pensé (à tort) qu’il s’agissait d’une application pour la génération « digital native » et n’y auront pas prêté plus attention, d’autres ont franchi le pas en téléchargeant l’application.

snapchat-le-blog-de-karen

Une application qui à l’origine à fait sa renommée sur l’instantanéité des messages qui, une fois ouvert par le destinataire, disparaissent à jamais. Autant te prévenir de suite, si tu es un poil pointilleux sur le respect de ta vie privée, c’est vrai ET faux à la fois. Vrai puisque les messages s’effacent bien d’eux-même après 24 heures SAUF si une des personnes qui te suis en fait un « screen shot » (une capture d’écran mais en anglais, il parait que c’est plus stylé) qu’il pourra, du coup, conserver aussi longtemps qu’il le souhaite. Pas de panique, puisque l’application te préviens par un icône spécifique que telle personne à fait cette fameuse capture d’écran, ensuite à toi de voir si tu laisses cette personne archiver ta vie dans un recoin de la sienne ou si tu préfères lui interdire l’accès à ton profil dans le futur.

Bref, l’application qui, une fois ouverte a dû te laisser assez perplexe, à la limite du juron « mais qu’est-ce que c’est que ce bordel, cette daube, c’te connerie? » (raye les mentions qui ne te conviennent pas, fais toi plaisir!). Même si on peut constater que de plus en plus de personnes s’y frottent, ne serait-ce que pour rigoler deux secondes avec les filtres proposés, Snapchat c’est aussi un moyen de pouvoir consulter les dernières informations provenant de supports beaucoup plus sérieux comme le National Geographic ou CNN (ou encore BuzzFeed mais là je perds toute crédibilité avec l’adjectif sérieux, on est d’accord).

Bon, si tu veux persister sur Snapchat, on va essayer de démystifier tout ça… C’est parti!

Tout d’abord, il faut que tu te crées un compte avec adresse mail et pseudo (bon courage). Une fois, cette obligation d’identification faite, tu te retrouves face à toi-même grâce à la caméra frontale de ton smartphone (et pas forcément sous ton meilleur profil mais patience, les filtres sont là pour apaiser tes souffrances et accessoirement celle des autres) et sur l’écran, tu peux remarquer cinq icônes.

Snapchat-2-le-blog-de-karen

Tout d’abord le logo de Snapchat, une silhouette de mini fantôme en haut de l’écran à gauche (ou sur la photo ci-dessus l’avatar que je me suis crée), te permet d’accéder à tes contacts (et à les inviter sur Snapchat via ton répertoire ou grâce à leurs pseudos), aux différents réglages et autres paramètres de ton compte.

Toujours en haut mais à droite, l’icône qui te permet d’inverser la caméra de ton téléphone pour prendre une photo autre que ta trogne en gros plan.

Sur le bas de l’écran, le carré à gauche te permets d’envoyer des messages (toujours en durée de vie limitée) en privé à tes contacts sans qu’ils apparaissent sur ta « story » (t’inquiètes, je te mets un petit glossaire en fin de billet).

En bas, à droite, l’icône composée de trois petits points blancs (ou colorés quand il y a de nouvelles stories à visualiser), te permet d’accéder à ta story et à celles des personnes que tu souhaites suivre via ce réseau.

Le rond en bas au milieu te permet de prendre une photo par simple pression ou de filmer quelques secondes en laissant le doigt appuyer dessus.

Snapch-le-blog-de-karen

Pour user et abuser des filtres, il te faut d’abord faire une « reconnaissance faciale » et pour ça, rien de plus simple! Il suffit d’exercer une légère pression avec le pouce (ou le doigt que tu préfères, on n’est pas obligé de tout se raconter non plus!) sur le visage, une fois la reconnaissance effectuée, les différents filtres s’affichent sur le bas de l’écran. Il y a aussi les filtres plus « classiques » comme ceux qui indiquent la température de l’endroit où tu te situes, l’heure, le nom de la ville, le ralenti ou celui qui accelère ou encore les filtres « bonnes mines » mais pour ça, il faut absolument que tu acceptes la géolocalisation dans les paramètres de ton téléphone… Il ne te reste plus qu’à jouer!

Et si tu te sens un peu seul sur cette application, je te donnerai le même conseil que pour Twitter: à savoir, suivre des personnes par centre d’intérêts. De mon coté, évidement j’ai commencé à utiliser Snapchat pour suivre mes copines blogueuses, quelques « influenceuses » mais également quelques membres de familles et collègues. Je ne « suis » que des comptes actifs, j’aime cette proximité avec certaines filles qui partagent un peu leur quotidien ou leur voyage à l’autre bout du monde. Je reviendrais sur un autre billet sur les comptes que je suis, dans quelques jours.

En attendant, à toi de jouer et mon pseudo sur Snapchat : kakidu92.

Petit lexique, à toute fins (in)utiles:

Un « snap » : Photo/vidéo reçue/envoyée sur Snapchat. Pour information, le truc en plus, c’est évidement le coté éphémère du message puisqu’il ne pourra s’afficher plus de deux fois de suite et ça, pour une poignée de secondes uniquement.

Une « story » : Il s’agit d’une histoire (story/histoire, tu vois ou bien?) racontée par toi ou un de tes contacts via une série de snaps ne pouvant excéder 10 secondes chacun. Les stories sont visibles pour une durée maximale de 24 heures avant de disparaitre définitivement et tes propres stories pourront être vues par n’importe quelle personne qui décide de te suivre, par tes amis ou par un groupe d’amis que tu auras prédéfini, selon tes envies dans tes paramètres.

« Discover » : Un onglet qui apparait dans l’icône dédiée aux stories et qui te permet d’accéder aux dernières informations dont je te parlais en début de ce billet comme le National Geographic (je parle principalement de celui-ci, car outre le fait qu’il soit hyper intéressant, je le trouve très bien fichu).

 

 

 

2 commentaires sur “Snapchat pour les nul(le)s.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s