Cuisine

Cuisine – Le Bô Bun.

Je ne suis pas une grande cuisinière dans l’âme. Je ne suis pas non plus le genre de femme à passer des heures devant ses fourneaux mais au fil du temps, j’ai appris à apprécier. Il y a une nuance pas vrai? Dans l’absolu, si j’étais rentière, je peux t’assurer que j’aurais une cuisinière à demeure, ne serait-ce que pour éviter le sempiternel casse-tête du célèbre « mais qu’est ce que l’on mange ce soir? ».

Pour rappel, je vis avec deux hommes (mon copain et mon fils) qui ne se sentent absolument pas concernés par ce qu’il se passe dans cette pièce (quoi qu’ils font la vaisselle, rendons à César…). Au quotidien, je cuisine pratique et rapide. Les dimanches d’hiver ou de mauvais temps, je cuisine en plus grande quantité pour congeler les déjeuners de la semaine pour mon fils et moi (mes fesses n’en peuvent plus des frites du restaurant d’entreprise). Quand je suis en congé, je prend le temps d’établir un menu pour la semaine à venir, de faire les courses en fonction et de m’y tenir.

J’ai décidé de créer cette rubrique et d’y partager mes recettes quand ces dernières seront validées par les « gouteurs » de la maison (et que j’aurais pensé à prendre une photo d’illustration, ce qui n’est presque jamais le cas).

Bobun-leblogdekaren-wordpress

Le Bô Bun est une appellation vietnamienne pour désigner un ensemble de salades qui ont pour point commun une base de vermicelles de riz appelés en vietnamien, ce qui explique le nom du plat et il en existe une quantité de variante impressionnante!

Ingrédients pour 3 personnes:

  • 300 gr de boeuf
  • 3 nems
  • 150 gr de vermicelles de riz
  • 1 carotte rapée
  • 1/2 concombre émincé
  • 1 oignon
  • 1 sucrine
  • Quelques feuilles de menthe et de coriandre
  • Une poignée de cacahuètes non salées

Pour la marinade du boeuf :

  • 2 cuillères à soupe de sauce Nuoc Nam
  • 1 cuillère à café de sucre
  • le jus d’un citron
  • 1 gousse d’ail
  • 1 cuillère à soupe d’huile

 

Les étapes de la préparation:

Dans un saladier, verser le jus de citron, l’huile, la sauce nuoc-nam, le sucre et la gousse d’ail écrasé et y déposer le boeuf préalablement émincé. Laisser mariner au réfrigérateur pendant 2h.

Emincer la carotte, le concombre et l’oignon. Ciseler les herbes et écraser les cacahuètes.

Faire chauffer un wok et y faire revenir les nems afin qu’ils soient bien croustillants et les couper en 3 ou 4 morceaux selon la grosseur pour le dressage.

Toujours dans le wok, faire revenir le boeuf 3 ou 4 minutes. Pendant ce temps, faire ramollir les vermicelles dans de l’eau bouillant durant 5 minutes environ, égoutter et réserver.

Mettre les feuilles de sucrine au fond d’un bol, ajouter les vermicelles, la carotte, le concombre, déposer le boeuf et les nems. Finir par les herbes finement ciselées et les cacahuètes.

Prévoir un peu de sauce nuoc-nam mélangée à égale quantité avec de l’eau pour ceux qui préfère assaisonner le plat.

Bon appétit!

 

 

 

 

7 commentaires sur “Cuisine – Le Bô Bun.

  1. Sans hésitation un de mes plats préférés, mais même si j’adore cuisiner je n’en ai encore jamais réalisé moi même ! Peut-être parce que le chinois du village le prose à à peine 5€ à emporter 😉
    D’ailleurs tu m’as donnée faim je crois que je vais aller m’en chercher un pour midi…
    Bisous

    J'aime

  2. Ça donne envie et j’adore la cuisine vietnamienne. Nous sommes très chanceux à Montréal, il y a beaucoup de restos vietnamiens. Dans le même genre de plat, j’adore le boeuf sauté à la citronelle servi en bol comme le Bô Bun. Si arômatique!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s