Voyage

London’s calling, Baby! (3)

Ma mère n’avait jamais été à Londres et grâce à un concours de la marque The Body Shop, j’avais gagné un week-end à Londres pour deux personnes. J’avais déjà fait découvrir la capitale anglaise à mon père quelques années auparavant, alors pour rétablir l’équilibre familial, j’ai embarqué ma mère avec moi cette fois-ci.
Je me suis longtemps demandée, à l’époque, comment j’allais te présenter ces deux jours passés outre-atlantique. Le plus simple c’est de refaire la ballade avec toi en suivant la même chronologie.
J’avais demandé à l’équipe de The Body Shop qui a organisé mon périple, de nous prendre l’aller le plus tôt et le dernier retour le lendemain afin de profiter pleinement de ce week-end.
C’est donc à 6h20 que nous sommes arrivées à Gare du Nord pour prendre l’Eurostar, sans surprise nous sommes arrivées à 8h40, heure locale à St Pancras.
Achat des cartes pour les transports et direction Gloucester Road où se situait l’hôtel pour déposer nos bagages. J’ai remis ma mère dans le métro jusqu’à la station Westminster afin d’avoir un tour d’horizon des plus beaux monuments londoniens (enfin une partie).
A peine sorties, et nous voilà au pied de Big Ben, sur les recommandations de mon ex mari, on traverse le pont avec The House of Parliement dans le dos, afin de le voir sous son meilleur profil (il est tatillon quand il s’agit de ses pays cet homme!).
C’était amusant d’observer ma mère découvrir la ville. Elle avait emmené son petit appareil photo et outre Big Ben, je crois qu’elle a photographié tous les « cabs » qu’elle a croisé!
On repasse devant Big Ben qui sonnait 10h, pour nous rendre devant Westminster Abbey.

Puis John nous avait recommandé de traverser St Jame’s Park jusque l’avenue appelée The Mall afin d’arriver sur Buckingham Palace de face et de profiter de la vue.
Evidement, dans St Jame’s il a fallut prendre les écureuils en photo, une fois, douze fois, cent cinquante trois fois.

Nous voilà devant chez la Reine, qui selon le drapeau devait être dans ses murs, manque de chance ce jour là, un panneau prévenait le touriste qu’il n’y aurait pas de cérémonie de relève.

Du coup, on ne s’eternise pas et rentrons dans Green Park sur la droite du palais.

On sort de là pour tomber sur la trépidante Piccadilly Street, la fameuse Burlington Arcade puis le Royal Academy of Arts (où se tenait une expo sur l’Australie).

Pour déjeuner, nous avons reprit le métro à Oxford Circus pour Covent Garden mais je garde cette étape au chaud pour plus tard.
Après une courte pause, on repart vers Tower Hill, on fait le tour de La Tour de Londres (le tour de la tour ahah!) qui est en fait un chateau, on se ballade sur St Katherine Marina avant d’aller admirer The London Bridge sous le gris du ciel.

On remonte (et je te rappelle que l’on était toujours à pied) sur le quartier financier afin de voir The Gerkhin (le cornichon) de plus près. C’est bluffant de constater que la base de l’édifice est plus étroite que son corps.
On se rapproche de la station de métro City pour un dernier cliché sur le London Stock Exchange (bourse anglaise).

On reprend le métro pour South Kensington, un rapide passage par Harrod’s et un coup d’oeil à une adresse chère à mon coeur (mais qui restera privée), on entre dans le National History Museum. Grandiose!

En sortant, nous longeons le lycée français sur Gloucester Road afin de regagner notre hôtel. Quand je passe la porte de la chambre, je jette un oeil sur le podomètre intégré au téléphone: Nous avons marché 19 kilomètres.

On continue?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s