Beauté·Réseaux sociaux

Youtube – Mes tops et mes flops.

Comme pour la blogosphère, et avant d’écrire sur un blog, je suis avant tout une grande consommatrice de ce genre de support et même si j’ai découvert Youtube sur le tard (à peu près 5 ans), j’ai de suite été fascinée par cet univers. Je m’abonne et me désabonne assez régulièrement de certaines chaines, toujours à la recherche d’une (ou un mais dans les domaines que j’apprécie, c’est quand même beaucoup plus rare) créatrice de contenus (c’est comme cela qu’elles se considèrent, enfin les moins mégalomanes, sinon on dit aussi « influenceurs ») et si il y en a quelques unes que je suis depuis leur début, pour d’autres le désamour est arrivé très vite. Tant pis, je suis de cette génération « zappeuse »…

Youtube

Les blablas de Vava.

Vanessa n’a pas encore 30 ans, il me semble et si au début, elle partageait uniquement son amour des cosmétiques avec ses abonnées, elle a depuis quelques mois déjà décidé de partager un peu plus que ça. Elle « vlog » pas mal et raconte son quotidien, ses galères et ses bonnes trouvailles en toute simplicité. Un rendez-vous bi hebdomadaire que je suis depuis des années, avec peut-être un peu plus d’assiduité quand elle a déménager et filmer son emménagement ainsi que ses idées décorations. Je pense que si j’étais toujours sur la région parisienne, j’aurais beaucoup aimé la rencontrer le temps d’un café en terrasse. Une des rares Youtubeuses qui reste intègre et qui parle de produits à la portée de toutes les bourses.

Bazar de la littérature.

Maureen est une très jolie jeune femme qui lit beaucoup plus que la plupart d’entre nous. Elle fait donc partie de la communauté des « booktubeuses » (puisqu’il faut un nom à tout), elle aime particulièrement la littérature imaginaire mais ne reste pas fermée aux autres genres. Si tu n’aime ni lire, ni l’Irlande (à chaque fois qu’elle évoque ce pays; j’ai envie de prendre le premier vol dans la foulée), cette chaîne ne te servira à rien. Personnellement, sa bibliothèque me fait pâlir d’envie et sa voix ainsi que son élocution, à mon avis, pourrait ramener la paix dans monde! (oui, rien que ça).

Harmony Lu

J’ai découvert cette chaine au début de l’été, en faisant des recherches sur je ne sais plus quoi et je suis tombée sur une de ses vidéos « F.A.Q. » qui durait trois plombes, avec son mari sur leur toute nouvelle expatriation à New-York. J’écoute (enfin avant la découverte des livres audio quelques semaines après, ma vie va devenir très compliquée, tu t’en rends compte ou bien?), bref j’écoute ce genre de vidéos en cuisinant donc la durée ne me pose pas vraiment de soucis. Harmonie est tout jeune, la vingtaine je pense, elle est interprète de profession, toute mignonnette physiquement et vit donc à NYC depuis quelques mois. Sa chaîne parle principalement beauté, mode, bullet journal (un autre de mes hobby de l’été) et de la vie d’une expatriée avec un doux accent belge (doit être mon coté nordiste qui aime cette tendre intonation).

Bien dans sa peau 

Justine arbore une double casquette: youtubeuse et blogueuse (et a donc de ce fait, tout mon respect pour le boulot effectué), je l’i découverte grâce à une vidéo de ChristelleMakeUp (comme quoi les échanges ont encore du bon!). Maman, de presque 30 ans, passionnée de cosmétologie, de bijoux et de mode, elle partage ses découvertes, ses déceptions (sans langue de bois), ses craquages beauté et fringues. Une chaine sans chichis mais élégante, Justine a elle aussi un phrasé ainsi qu’une grammaire (si, c’est important à l’oral) très agréable sans se prendre pour une diva ou une espèce de guide spirituel. Je te conseille également de passer sur son blog, si tu aimes les supports écrits, les photos sont de qualité, les articles bien écrits et il est mis à jour régulièrement (tous les 3 ou 4 jours).

 

Tanguy et Noemie Vlog

Tout le monde connait Noemie via sa chaine beauté Noemiemakeuptouch que je ne suis pas puisque nous n’avons pas du tout ni les mêmes attentes, ni les mêmes problématiques et aussi parce que l’avis d’une nana qui teste un rouge à lèvres à peine 3 heures n’a pas grand intérêt. Mais sa chaine de vlog est devenu un rendez-vous régulier tant ses vlogs voyage me transporte (on s’habitue à son timbre de voix particulier et Tanguy, son amoureux, prend souvent le relais). Ils sont donc férus de voyages et on entreprit de faire le tour du monde j’imagine, tant ils passent leurs vies en vadrouille. De mémoire, il y a eu le Japon, la Thailande, Hawai, la Floride, Londres, Barcelone et la Canada rien que pour l’année 2017. J’aime leur façon d’embarquer ka caméra comme si nous étions du voyage et les montages sont toujours hyper travaillés. Bon j’avoue que lorsqu’ils ont essayé de nous vendre Chateauroux, invités par l’office du tourisme de la région, malgré leur engouement, ça ne m’a pas du tout donné envie d’en voir plus de cette ville. Mais quelle que ce soit leur galère de voyage, ils gardent le sourire et rien que pour ça, c’est agréable à regarder. D’ailleurs, on regarde les vidéos voyage avec Lulu qui reconnait le travail titanesque qu’il doit y avoir derrière le contenu produit.

YouTube-Logo

Bon, il n’y a pas que de jolie découverte sur Youtube, il y a aussi les déconvenues et si il est de mauvais gout, je trouve, de laisser un commentaire expliquant les raison d’un désabonnement sous une vidéo (et sans prendre le risque de se faire harceler par des « fans » hystériques), je pense pouvoir expliquer ici, les raisons de mon désamour.

 

Ally Fantaisies

Allison que j’avais commencé à suivre à l’époque où elle continuait ses études au Canada, envoutée par ses traits de liner toujours parfaits. J’avais gardé sa chaine dans mes abonnements afin de suivre l’évolution de la jeune femme qu’elle était en rentrant en France. Mais trop, et bien, c’est trop! Trop de titres racoleurs, des sujets trop sérieux pour être traités avec des yeux larmoyants devant des milliers de gamines. Elle est devenue, à mes yeux, la pauvre petite fille riche qui essaye de se trouver. Je lui souhaite d’y arriver…

 

Golden Wendy

Pour cette chaine, l’abonnement a été ultra rapide! Je ne suivait pas Melissa du temps où elle filait le parfait amour avec la youtubeuse Sandréa (Youtube, c’est un peu le Dallas 2.0) que je trouve simplement insupportable. Mais la vie étant ce qu’elle est, les deux amies ne sont plus (et donc plus de publicité de la chaine de l’une et de l’autre) et j’ai découvert Mélissa que j’ai suivit avec plaisir poussant mon enthousiasme jusqu’à la suivre sur les réseaux sociaux, mais la dure réalité m’a rattrappé! Des plaintes constantes qui ont finies par imprégné mon subconscient et je n’ai plus réussi à visionner une vidéo sans penser que la sérénité qui s’en dégage n’est peut-être pas aussi sincère qu’elle en a l’air. Etre obligée de créer un hashtag pour penser à écrire des tweets positifs, c’est un peu la loose je trouve…

 

Le blog de Néroli

Je pense que c’est ma plus grande déception du moment. Je suis Mariel assidûment depuis des mois avec plaisir mais je dois avouer que ces derniers temps, les sujets m’intéressent beaucoup moins. Il s’agit du coup, d’un sentiment très personnel et subjectif, on sera d’accord la dessus. Je comprends la joie et le bonheur de pouponner (j’y suis passée aussi il y a presque 20 ans… Pas de commentaires, merci!) mais les vidéos sur la décoration de la chambre de bébé (que le gamin en question ai 8 semaines ou 8 ans, je me fou de la couleur du papier peint et ça me met très mal à l’aise), sur le sac à langer de bébé, sur les vlogs d’une journée de maman qui fait des petits pots au robot. Et malheureusement, j’ai aussi décroché du blog à cause d’un contenu pratiquement basé sur des partenariats. Des articles du genre « ma sélection Promod » avec 5 photos et 5 liens   affiliés sans plus de contenus, je comprends (je connais l’envers du décors de la blogosphère) mais je ne cautionne pas. Remplir pour remplir, dans le seul but de faire de la visite, je ne suis plus la bonne cible, j’ai besoin d’un contenu un peu plus riche.

 

Laurette

Pourtant que les débuts de cette chaine étaient prometteurs! Enfin une femme de mon âge (la quarantaine pour rappel- qui ne se déguisait pas, qui n’avait pas la bouche au bord de l’implosion à chaque mot articulé, ni dans un décor blanc et rose gold pour rentrer dans le moule. Des vidéos sympathiques, sans prise de tête sur des hauls mode (de mon âge, oui oui j’insiste), des recettes beauté maison, des tutoriels coiffure ou autre « conseils morpho » bien pensé. Une femme bien dans sa tête et dans sa peau avec un budget beauté/mode à portée de tous les portes monnaies. Et puis, un jour, tout a déraillé des vidéos aux titres accrocheurs ont fait leurs apparitions avec des montages d’images trouvées sur le net et d’un rire forcé, plus du tout naturel. Alors les vidéos du genre:

  • Défi, j’arrête de ma laver
  • Mon voisin est fou, le retour
  • Vous me prenez pour une c****e? (pour ensuite nous parler d’un service client)
  • Les perles du bac

Mais la vidéo qui m’a fait définitivement me désabonner était encore une fois, un montage sur les pires erreurs de style  qui ressemblait à un condensé digne des Top 10 Topito que l’on peut apercevoir sur le net avec des allusions aux « lèvres de chameau » qui a finit par m’achever. Trop de mauvais goût et pourtant, pour me choquer…

 

Orto42

Ca, c’est ma tristesse juste avant l’été. Ingrid a décidé d’arrêter sa chaine, tout d’abord pour ne plus perdre autant de temps j’imagine, mais aussi certainement lassée des commentaires et critiques néfastes que les youtubeuses doivent encaisser à longueurs de journée. Il n’empêche qu’Ingrid était la seule youtubeuse européenne et francophone a représenter dignement notre tranche d’âge. Une maman qui travaille, avec deux enfants a élever sans pour autant cesser de prendre soin d’elle. Elle était coquette, toujours de bonnes critiques sur les produits qu’elle testait, avec un style vestimentaire très élégant. Bref, elle me manque. Beaucoup.

N’ayant pas envie de contacter tout ce petit monde, j’ai préféré ne pas inséré de photos des différentes personnes (je n’ai ni agent, ni avocat pour me représenter), mais tu peux cliquer sur le nom de chaque chaine pour te faire ta propre opinion sur le sujet.

Et si tu connais des chaines sympa, avec des femmes de ma génération mais qui ne soient ni trop « femme qui ne veut pas vieillir », ni trop « vieille fille avec chat sur les genoux », surtout laisse moi un commentaire parce que j’ai beau chercher, je ne trouve vraiment pas grand chose…

 

10 commentaires sur “Youtube – Mes tops et mes flops.

  1. Pareil, j’adorais Laurette, mais elle s’adresse de plus en plus aux petites filles et moins à nous les quadras. Ce soir je vais jeter un oeil à tes conseils.
    Je ne m’explique pas non plus le succès de Sandrea…

    Aimé par 1 personne

  2. Je remarque que pour deux de tes déconvenues, cela semble être dû au désir de la youtubeuse de vouloir augmenter son audience en adoptant les « recettes » qui marchent mais qui sont forcément indigestes pour celles qui recherchent l’authenticité et/ou ont commencé à suivre la chaîne pour justement le « style » atypique de cette dernière.
    C’est dommage et ça me rappelle trop mon propre parcours sur la blogosphère à l’époque.
    Au début tu fais ça (le blog dans mon cas donc) pour le fun mais après tu vois plein d’autres décoller avec plein d’opportunités/invitations délirantes pendant que tu restes au fond du trou avec ton audience de niche, du coup un jour tu craques et commence à faire de la merde pour exister au même niveau que les autres (enfin tu essayes en tout cas #lol).

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as sans doute raison, il y a surement pour nous toutes, un moment où l’on perd pied, en essayant les recettes du moments… Connaissant les dessous de ce petit monde, j’ai laissé une chance à ces youtubeuses de retrouver le bon chemin, elles ont préféré rester sous le soleil. Sur le long terme, je ne suis pas sûre que cela fasse recette!
      Et puis, j’ai de moins en moins de temps pour tout ça, du coup je suis peut-être plus exigeante… Je refuse toujours de croire que c’est parce que je vieillis, et que tout ça ne m’amuse plus XD

      J'aime

  3. Hello ma belle !!
    moi aussi je ne me retrouve plus sur YT. J’aimais l’amateurisme, le montage incertain, la découverte honnête, la youtubeuse du dimanche. Maintenant on subit la course au montage parfait, à l’image parfaite, au partenariat à peine caché, à la professionnalisation… Ca ne me détend plus, ça me met mal à l’aise.
    Mais rien n’est perdu, je me délecte tjs autant à regarder et écouter Sonia Sélaire pour son naturel, son élocution et son humour, Janis en sucre (mais que pour son humour noir et grinçant), Madame Sylvine pour son style, ses découvertes Bio et sa diction particulière,
    J’ai un sérieux problème avec Sabrina The French Way : elle a été un véritable coup de cœur tant par ses conseils, sa diction que la qualité des ses vidéos, mais depuis peu, je ne peux plus : trop de tout.
    Et quant aux disparues, je suis toujours triste de ne plus les voir : Détente et Beauté, Clairette Sweety, Sissy Vivi, Camille et une merveilles, Tinneke, Orto42…
    Plein de biz ma sweetie

    J'aime

    1. Oui, je sais qu’on pense la même chose de Youtube et de son univers. Pour Sabrina, c’est pareil, j’ai adoré au début mais très vite je me suis lassée. Je veux bien qu’on donne une image positive de soi sur les réseaux sociaux mais ce sourire béat et les innombrables « mes sistaz » (moi, je suis la soeur de mes frères) ont eu raison de mes ardeurs XD

      J'aime

  4. Bonjour, je ne compte plus les youtubeuses desquelles je me suis désabonnée alors que je les suivais depuis longtemps en raison de trop de partenariats (cachés), d’enthousiasme forcé, de vidéos collant à la « demande » (challenge et autre débilité) sans parler de la mauvaise influence que je trouve qu’elles ont sur le (jeune) public. Quand je vois des youtubeuses vanter du Pierre Ricaud, partenariat du moment (bonne marque en passant) alors qu’elles n’ont que des marques de luxe dans leur quotidien, ça me fait doucement sourire… En regardant les chaînes auxquelles je suis (encore) abonnée, je me suis rendue compte que je ne suis plus que des youtubeuses qui travaillent (qui font Youtube à côté d’un vrai boulot je parle car, et c’est personnel, être youtubeuse/influence ou je ne sais quoi n’est pas un travail pour moi).

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis totalement d’accord avec toi, j’ai également beaucoup de mal avec le terme de « métier » quand on parle d' »influenceurs ». Et je déteste l’idée de me faire influencer, justement. Et tout comme toi, quand je fais le tour de mes abonnements, 90% sont des personnes qui travaillent à coté et je leur tire mon chapeau pour leur organisation, soit dit en passant 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s