Lecture

Lecture – La petite librairie des gens heureux de Veronica Henry.

S’il y a une chose dont je suis fière cette année, c’est d’avoir réussit à dégager plus de temps pour mes lectures. On ne va pas se mentir, ça s’est fait au détriment d’autres loisirs comme les séries qui sont ces derniers mois toutes passées à la trappe. Je ne sais pas être mesurée, je ne crois pas le devenir un jour… Bref!

Je suis une personne assez faible niveau volontariat alors si tu me glisses dans le titre d’un roman « librairie » ou « bibliothèque », je ne réfléchis même plus à la possibilité d’un achat, j’achète.

la-petite-librairie-des-gens-heureux

Je te mets la quatrième de couverture de suite:

Nichée dans un petit village de la côte anglaise, la librairie Nightingale est le refuge des  amateurs de livres. Un lieu préservé et hors du temps que sa propriétaire Emilia a bien du mal à maintenir à flots. Au point d’être tentée de vendre à un promoteur immobilier.

Et pourtant… les lecteurs comptent sur leur petit paradis. A commencer par Sarah, l’aristocrate au cœur tendre qui vient là pour échapper à ses soucis et oublier la maladie. Jackson, lui, a  besoin de ce refuge pour essayer de renouer avec son fils. Quant à la timide Thomasina, c’est là qu’elle a eu le coup de foudre pour un homme à qui elle n’a jamais pu avouer ses sentiments…

Au fur et à mesure, ces hommes et ces femmes apprennent à se connaître au milieu des étagères. Leurs destins s’entrecroisent et sont transformés à tout jamais grâce aux hasards de la vie… et au pouvoir des livres !

the-cotswold-

La trame de l’histoire était plutôt sympathique et tous les ingrédients étaient réunit pour en faire une lecture sympathique, à savoir un peu de mélo avec le décès d’un père aimant, la campagne anglaise, et une multitude de personnages secondaires tous plus attachants les uns que les autres. Ca reste une lecture plaisante même si on tombe très vite dans les clichés qui font se vendre ce genre de bouquin, on nous sert un peu trop de guimauve à mon goût. Je m’attendais à en prendre plein les mirettes sur les conseils littéraires comme c’est souvent le cas dans ce genre de roman et je suis restée sur ma faim. Une lecture qui ne me laissera pas un souvenir impérissable, si tu veux mon avis.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s