Lecture

Lecture – Le carnet de Lili de Annick Kiefer.

J’ai acheté ce roman lorsque j’ai eu fini de lire Le vestibule des causes perdues de Manon Moreau, j’avais envie de me replonger dans l’atmosphère qui m’avait donné envie d’attraper mon sac à dos et d’acheter une bonne paire de randonnée (heureusement que je suis une grosse flemmarde!).

les-carnets-de-lili-leblogdekaren

Trentenaire blessée par la vie, Clémentine se lance sur la route de Compostelle, simplement accompagnée de sa chienne Morvane. En chemin, elle fait halte dans le petit village de Marcilhac, où elle tombe sous le charme d’un vieil hôtel abandonné. En explorant les lieux, Clémentine découvre le journal de l’ancienne propriétaire, Liliane. Celle-ci y dévoile les secrets et blessures de son existence… Grâce au chemin qu’elle va parcourir dans les souvenirs de Lili, et avec le soutien de Patrick – un homme séduisant et mystérieux rencontré par hasard –, Clémentine pourrait bien réapprendre à vivre…

Des fois, il vaut mieux rester sur un bon souvenir plutôt que s’acharner.

Le roman s’écrit entre allers et retours entre les écrits de Lili dans les années soixante et ce que vis Clémentine de nos jours, sa rémission du cancer, sa quête d’elle-même, son besoin si ce n’est de pardonner, du moins oublier un ex mari encore très présent à l’esprit. Il n’est nullement question de « croisement de vies » comme je les affectionne, ni de pélerins dont on ne voit jamais le bout du nez.

Dès les premières pages, on comprend où va nous emmener l’auteur. A tel point que je suis devenue impatiente à l’idée de tourner la dernière page et de pouvoir me diriger vers autre chose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s