Blabla

Blabla – Mes favoris d’octobre.

Je suis tellement fière d’avoir réussi à trouver le temps pour ce second opus et dans les temps, tu n’imagines même pas! Oui, j’ai les fiertés que je veux, pardon du peu…

MA SERIE DU MOIS

THE-GOOD-PLACE-LEBLOGDEKAREN

Que ça devient compliqué de trouver de nouvelles séries de qualité (en plus des quelques unes que je suis depuis quelques saisons déjà). Je ne sais pas si Netflix et consort sont finalement de bonnes choses dans le paysage audiovisuel… J’ai la désagréable sensation que l’on privilégie la quantité à la qualité, en n’hésitant pas une seule seconde pour te servir une saison tiédasse qui ne sera bien entendu jamais renouvelée faute d’audiences.

En me promenant sur Netflix, je suis tombée sur la bande-annonce de cette nouvelle série et je me suis laissée embringuer par l’histoire un peu fofolle de cette dernière venue. Baptiste a lui aussi été envouté sur le moment puisque nous nous sommes enfilés les épisodes les uns à la suite des autres. Pour notre défense, il faut dire que la première saison est constituée de 13 épisodes de 20 minutes chacun, ce fut vite plié.

À sa mort, Eleanor Shellstrop se retrouve au Bon Endroit, là où seules les personnes exceptionnelles aux âmes pures arrivent, les autres étant envoyées au Mauvais endroit. Chaque nouvel arrivant est logé dans une maison idéale, aménagée selon les goûts de l’arrivant, puis fait connaissance avec son âme sœur. Problème, Eleanor n’est pas vraiment une bonne personne et découvre qu’elle a été envoyée au Bon Endroit par erreur. Depuis son arrivée des choses étranges arrivent au Bon Endroit….

Je suis fan de Ted Danson que l’on ne voit que trop rarement et j’ai découvert Kristen Bell (non je n’ai jamais regardé un seul épisode de Veronica Mars) dans cette série, gentillette aux couleurs bisounours. Un décor léché pour la mise en situation de l’histoire, tout est beau, propre et « sent bon la lessive » (petit tacle, un brin moqueur j’en conviens, aux exaspérantes youtubeuses!).

Autant j’ai adoré la première saison qui est rythmée et pour laquelle tu as vraiment envie de connaître le fin mot de l’histoire, autant la télécommande m’est tombée des mains pour la saison deux qui est actuellement en diffusion. Je ne m’attendais pas à ce retournement de situation, ce qui est un bon point mais je m’attendais encore moins à l’utilisation de ce dénouement pour une seconde saison qui en devient abrutissante et sans goût… Comme tu peux le lire, c’est une découverte en demie teinte, j’ai adoré la première saison et détesté la suivante, ce qui est une grande première dans ma vie de dévoreuse de séries en tout genre.

MA LECTURE DU MOIS

Le-dernier-templier-leblogdekaren
Entrer une légende

Je ne vais pas te refaire l’article, ce serait redondant mais j’ai adoré découvrir de nouveaux auteurs tel que Raymond Khoury avec le Dernier Templier ou encore J.R. Dos Santos en sortant un peu de mes lectures « feel good » (même si je déteste cette expression, lit-on vraiment pour ressentir un « feel bad »?) pour me tourner un peu plus vers des romans polico-mystiques… Si tu veux en savoir un peu plus sur ces lectures, il te suffit de cliquer sur les nom des auteurs pour être redirigé vers les articles en question (tu vois comme j’ai bien travaillé cette fois?).

MA DECOUVERTE BEAUTE DU MOIS

7-herbs-scrub-erborian-leblogdekaren

Ca devient un peu habituel, le fait d’arriver après la bataille dans ce domaine, non? C’est un tantinet risible quand on sait qu’il y a quelques années encore, j’aliment ais quotidiennement un blog « beauté… Bref!

Un jour de craquage total comme il ne m’enarrive que très rarement, chez Sephora, j’avais fini par embarquer le gommage et le baume de la marque Erborian. Un craquage dans les règles de l’art quand on connait le prix de ces ridicules petites choses!

19€, le pot de 7ml soit, tiens toi bien à ton clavier… 271,43€ au kilo! Oui, madame… Triste monde non? Alors soit, pour du sucre c’est un peu luxueux mais Erborian nous glisse dans l’oreillette que ce sucre est associé à un complexe de 7 herbes (extraits d’herbe du tigre, de feuille de thé vert, de réglisse, de camomille, de romarin et tout le tintouin) pour un gommage efficace et des lèvres de jeunette retrouvées. Tu parles!

J’ai mis des plombes à ouvrir ce petit pot, sans soute attendais-je un évènement particulier pour enfin ouvrir ce contenant de la honte (et de la ruine) et puis, j’ai fini par le tester un jour de désoeuvrement. Clairement, il n’y pas de quoi se relever la nuit… PAR CONTRE, son petit frère le baume « doudoune » est lui devenu un indispensable de ma table de chevet. Au moins aussi cher que son prédécesseur, il a le mérite de me faire aimer ce geste de fin de journée avant de tomber dans les bras de Morphée avec des lèvres richement (dans tous les sens du terme) hydratées.

MODE

chemise-de-nuit-leblogdekaren

Je crois que l’on va franchir un cap les gars, enfin les filles! Je ne suis clairement pas entrain de te vanter les mérites de petites robes légères alors que l’on attaque les premières fraicheurs de l’automne mais de chemises de nuit. Bon, voilà c’est dit…

Oui, parce que écrit comme ça noir sur blanc, le terme « chemise de nuit » fait un peu vieillot, voir n’ayons plus peur des mots un peu « vieille fille » mais sache qu’à la fin de l’été, j’ai eu envie de troquer mes tenues « casual » (à savoir tee-shirt et pantalon de yoga, mes uniformes de nuit de ces trois dernières décennies) contre les vraies chemises de nuit de mon enfance (tu crois qu’il faut que je consulte?).

Et tu n’imagines même pas LA galère pour en trouver dans de jolies matières et de bonnes factures de nos jours. Pour le moment, je m’en suis offerte trois sur des boutiques Etsy que j’ai payé une fortune (et je n’extrapole même pas) mais je les aime d’amour. Je retrouve le plaisir d’un corps totalement libéré et je vais m’arrêter là avant que WordPress ne censure mes propos mais si tu as une bonne adresse pour en dénicher de jolies et pas trop « mémérisante », je suis preneuse. Inutile de me parler de Damart&Cie, il ne font plus ce genre de modèle depuis belle lurette et je refuse les grosses fleurs de nos grands-mères (et mon mec aussi!).

MON FILM DU MOIS

le-sens-de-la-fete-leblogdekaren

Avec le retour du temps tout gris, forcément on retourne dans les salles obscures, même si finalement je dois être à contre courant parce que je me rends compte que je vais beaucoup plus souvent au cinéma en été que l’inverse mais bref!

Max est traiteur depuis trente ans. Des fêtes il en a organisé des centaines, il est même un peu au bout du parcours. Aujourd’hui c’est un sublime mariage dans un château du 17ème siècle, un de plus, celui de Pierre et Héléna. Comme d’habitude, Max a tout coordonné : il a recruté sa brigade de serveurs, de cuisiniers, de plongeurs, il a conseillé un photographe, réservé l’orchestre, arrangé la décoration florale, bref tous les ingrédients sont réunis pour que cette fête soit réussie… Mais la loi des séries va venir bouleverser un planning sur le fil où chaque moment de bonheur et d’émotion risque de se transformer en désastre ou en chaos. Des préparatifs jusqu’à l’aube, nous allons vivre les coulisses de cette soirée à travers le regard de ceux qui travaillent et qui devront compter sur leur unique qualité commune : Le sens de la fête.

Eric Toledano et Olivier Nakache m’avait laissé un gros doute après le très moyen « Samba » mais qui ne se souvient pas avoir dandiné son popotin sur « Intouchables »? C’est quand même assez rare des français qui arrivent à garder un rythme durant presque deux heures et ces deux-là sont justes parfaits dans leur art. Et puis Bacri, l’acteur préféré de mon barbu, mérite aussi de se bouger le cul jusqu’au cinéma de quartier non?

J’aime les films français, au grand dam de mon pacsé et j’ai aimé « Le sens de la fête » même si il ne se positionnera jamais à la hauteur d' »Intouchables », ça reste un très bon film de divertissement. Un film qui fait du bien au moral, avec des dialogues bien foutus, des seconds rôles qui frisent la perfection et où tout est pensé pour que tu oublies tout le reste pendant presque deux heures.

Et toi, des coups de coeur (ou de gueule, fais toi plaisir) ce mois-ci?

 

7 commentaires sur “Blabla – Mes favoris d’octobre.

  1. J’ai regardé le premier épisode de The Good Place avant hier et j’ai adoré, je pense que je vais continuer tranquille demain 🙂
    Assez d’accord avec toi concernant Netflix, ou même la production de séries qui déborde de partout en ce moment 😦 c’est dommage car parfois on s’accroche à une série qui est vite jetée faute d’avoir trouvé une place dans cette jungle.

    J'aime

  2. Bon alors The Good Place je dois en être au 4ème ou 5ème épisode et….je trouve ça sympa mais sans plus. Le retour de Stranger Things n’aide pas aussi à me replonger dedans c’est sûr!
    Erborian je n’ai pas retenté cette marque depuis un bail…je me suis reconnue dans le « j’ose pas trop entamer le pot mais il va bien falloir l’entamer à un moment…. » et souvent je suis un peu déçue car j’en attendais trop!
    Punaise la chemise de nuit, j’ai bien ri! (et je ne ferai aucun commentaire, ni aucune moquerie :p)

    J'aime

      1. Tu me diras si ça correspond à ce que tu recherches. Moi les jours où je n’ai pas le temps de m’habiller (2 bébés de 11 mois…) j’arrive même à me convaincre que je suis « en robe d’interieur«  😂

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s