Lecture

Lecture – Trois baisers de Katherine Pancol.

Katherine Pancol et moi, c’est une très belle et longue histoire d’amour. Enfin pour moi, hein! J’ai découvert ses romans, j’avais à peine 20 ans et je crois bien que c’est le seul auteur dont je peux assurer avoir lu TOUS les romans. J’avais adoré Les yeux jaunes des crocodiles, je m’étais tellement attachée à Joséphine que j’ai été presque soulagée quand j’avais apprit à l’époque qu’il y aurait une suite et un troisième tome, puis un quatrième etc… Avec Trois Baisers, Katherine Pancol nous offre donc un 7ème roman sur les aventures de la famille Cortès.

trois-baisers-leblogdekaren

J’étais si impatiente de retrouver Joséphine que lorsque j’ai su que Madame Pancol allait sortir un nouveau roman et que celui-ci était une énième suite à la saga, j’ai presque sautillé de joie en me jetant sur mon ordinateur afin de le précommander sur Amazon pour le recevoir dès le jour de sa sortie. Inexplicablement, j’avais besoin de l’avoir près de moi même si j’ai mis du temps à l’ouvrir. Oui, parce que Trois baisers n’est pas le roman que tu vas pouvoir embarquer dans ton sac à main, à moins d’avoir comme projet de se démonter l’épaule. Pour ce 7ème volet de la sage, l’auteur nous offre donc un roman de 870 pages, un beau bébé en somme!

Si tu ne connais pas du tout la saga, je me demande quand même sur quelle planète tu vis… Les trois premiers volets (Les yeux jaunes des crocodiles, La valse lente des tortues et Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi) ont été vendus à plus de 3 millions d’exemplaires et la suite avec les 3 tomes de Muchachas à plus de 1,5 millions, il est dont fort peu probable que tu n’en ai pas, au moins entendu parler.

Dans les trois premiers romans, on faisait connaissance avec Joséphine, ses deux filles et leur entourage. J’ai tremblé pour Joséphine, j’ai été tour à tour émue, triste, désemparée et heureuse face à son parcours. Oui, c’est peut-être ridicule mais je crois que c’est un des personnages littéraires sur lequel je me suis le plus attachée. A la fin des trois premiers volets, j’avais un peu la sensation d’avoir retrouvé les mêmes sensations qu’à la lecture de Ensemble c’est tout d’Anna Gavalda (je te conseille, si tu l’a pas encore lu!).

Tout à ma joie, j’ai sauté sur ma liseuse à la sortie des trois tomes des muchachas, que j’ai lu en pointillé à l’époque. Dans cette nouvelle trilogie, l’auteur nous confie de nouveaux personnages qui viennent se greffer à la famille de Joséphine de façon un peu rocambolesque (mais soit). Là où j’ai été fort déçu, c’est bien évidement de ne pas retrouver aussi régulièrement Josephine que je l’aurai souhaité et j’ai eu du mal à m’attacher à Stella. Encore une fois, à la fin de la lecture, on devine très vite qu’il y aura encore une suite…

Trois baisers arrive et à la lecture, plusieurs petits bémols gachent un peu le plaisir…

– Les 3 tomes de Muchachas sont sortis en 2015, alors tu imagines bien qu’en mars 2018, il a été un peu difficile de se replonger dans l’univers, de situer de nouveau tel ou tel personnages secondaires. Même si il y a à la fin du roman, un glossaire qui résument les liens des personnages entre eux, c’est un peu compliqué de se replonger dans l’univers et il faut bien une cinquantaine de page pour ne plus se sentir complètement larguée et entrer enfin dans le récit.

– Junior! Mais qu’est ce que c’est que ce personnage? ll est insupportable, n’apporte vraiment rien à l’histoire (et pourtant il y a des pages et des pages sur cet enfant) et ç’est même assez dérangeant tant je n’ai pas compris ce qu’il foutait là. Ces pseudos pouvoirs n’ajoutent vraiment rien à la trame. Ca m’a juste fait penser à du Guillaume Musso ou du Marc Levy quand ils arrivent à insérer du surnaturel à leur roman mais là, dans Trois baisers ça ne fonctionne pas. EN tout cas, pas sur moi!

– Et enfin dernier bémol et pas des moindres, MAIS OU EST JOSEPHINE? Je suis tellement déçue qu’avec un pavé de plus de 850 pages, l’auteur n’est pas réussie à prendre un peu plus de temps sur ce personnage clé de la saga. Dommage.

Hormis ces trois points, c’est évidement une très belle lecture à l’image du talent de l’écrivain et on passe un joli moment, toujours avec cette petite pointe au coeur en refermant l’ouvrage, et si cette fois, c’était vraiment la fin?

4 commentaires sur “Lecture – Trois baisers de Katherine Pancol.

  1. Bonjour Kaki!

    Comme toi, j’avais dévoré les tomes précédents mais là, celui ci, je n’y suis pas arrivée. C’est très rare que j’entame un livre et que je ne vais pas jusqu’au bout mais là, impossible. Je n’y comprend rien dès le début, je n’arrive pas à rentrer dans l’histoire, j’ai laissé tomber…
    Par contre, je n’ai pas lu celui d’Anne Gavalda, je vais le chercher de ce pas, merci!

    Bon dimanche à toi!
    Des bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Ca m’a fait la même chose et j’en avais parlé à Manuela à l’époque qui m’avait conseillé de perservéré, le temps de se remettre dans l’histoire et il faut tenir une centaine de pages, ça fait long quand on pige rien on est d’accord!

      Ensemble c’est tout, si tu le lis, je veux savoir ce que tu en as pensé, stp!

      Bisous

      J'aime

  2. Bonjour Kaki,
    Comment dire ? Pour une fois tu ne me donnes vraiment pas envie d’acheter un bouquin ! Hihihi
    Quand tu as parlé d’un 7ème tome, je me suis dit que j’en avais raté, mais en fait non, c’est juste que j’avais beaucoup moins accroché sur les Muchachas que sur les 3 premiers…
    Je pense que je vais attendre la version poche pour investir, ou l’emprunter éventuellement mais je ne vais pas me précipiter du tout…
    Junior était déjà dans les Muchachas, non ? Il me semble me souvenir qu’il m’avait déjà agacée…

    Et sinon, petite nostalgie pour Ensemble c’est tout, je suis super fan !
    Bisous et belle journée

    Aimé par 1 personne

    1. Il est à lire pour finir la saga et dire (je l’espère cette fois) au revoir à Joséphine mais clairement la version poche ou l’emprunt en bibliothèque est largement suffisant.
      Junior est juste le « WTF » de cette saga, j’ai pas du tout compris l’acharnement de l’auteure à garder ce personnage et la faire autant évoluer, on s’en fout tellement! XD

      Pour Ensemble c’est tout, j’aimerais tellement tomber plus souvent sur ce genre de romans…

      Des bisous 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s