Lecture

Lecture – Le dernier Pape de Luis Miguel Rocha.

Pas de long discours, si tu viens trainer par ici le dimanche, tu connais mes gouts littéraires et donc rien d’étonnant sur le titre d’une de mes dernières lectures. Je suis une grande lectrice et j’aime avoir assez de bouquins devant moi pour avoir le luxe de choisir parmi eux, ma future lecture. Je ne l’ai jamais caché, je suis aussi une très bonne cliente d’Amazon (le grand méchant, je sais bien) pour avoir rapidement un ouvrage bien précis, on n’a encore rien inventé de mieux que cette infernale entreprise, mais toute les bonnes idées ont leurs revers et celui d’Amazon, est bien entendu, l’absence de conseil.

Je sais que l’aparté est un peu long cette fois mais je fais bien la différence entre Amazon et un libraire. Et même si aujourd’hui, je n’arrive toujours pas à me passer de cette aberration qu’est Amazon (je ne suis plus à une contradiction près dans ma vie), je sais aussi que lorsque je suis un peu perdue niveau lecture et que je n’ai pas envie de suivre les « bonnes âmes » influenceuses dans l’édition me vantant TOUTES le même bouquin, il n’y a rien de plus réjouissant que ce petit moment que je passe avec mon libraire.

D’ailleurs, je n’ai jamais rencontré de libraire qui ne soit pas passionné et je crois bien que ça ne s’est produit qu’avec ce corps de métier. J’ai connu des docteurs blasés, des chirurgiens, des notaires, des avocats, des banquiers, des boulangers et des bouchers désabusés mais je n’ai jamais eu affaire à un libraire mal luné ou à l’oeil éteint. C’est amusant non? Bref!

J’aime les thrillers ésotériques, tout ça est bien entendu de la faute de Mr Dan Brown qui m’a fait plonger, il a quelques années et depuis, de temps en temps, j’aime retourner dans cet univers et c’est bien évidement mon libraire d’amour qui m’a mis celui-ci dans les mains!

Le-dernier-pape

29 septembre 1978 : le pape Jean-Paul Ier est retrouvé mort dans son lit, trente-trois jours après son élection. Officiellement, il est mort d’un infarctus. Le secrétaire général du Vatican empêche toute autopsie et précipite l’embaumement du corps… Londres, 2006 : la jeune journaliste portugaise Sarah Monteiro trouve dans son courrier une étrange liste de noms. Quelques minutes plus tard, elle échappe de justesse à une tentative d’assassinat grâce à l’intervention d’un certain Rafael. De l’Angleterre au Portugal, des Etats-Unis au Vatican, Sara et Rafael se retrouvent confrontés à une mystérieuse organisation prête à tout pour les éliminer : quels secrets cherche-t-elle à protéger ?

Le dernier Pape est le premier volume d’une saga (tiens donc c’est étonnant!) qui s’appelle Complots en Vatican et qui comprend 4 titres. L’auteur est mort prématurément à l’âge de 39 ans et à peine, avais-je refermé ce roman que je trouvais ça tragique!

On entre dans ce roman dès les premières lignes et on est de suite projeté avec fracas au coeur de l’action. Sarah va tenter de survivre et de démêler cette affaire avec l’aide d’un Rafael énigmatique et rassurant à la fois. Je suis une « bonne » lectrice, entend par là que je vais très souvent là où l’auteur comptait m’emmener lors de l’écriture mais être transporté à ce point et si rapidement, c’est toujours un peu magique.

Luis Miguel Rocha sème suffisamment de références historiques pour donner du corps à son roman et la traque de la vérité est assez prenante pour nous transporter de Londres à New-York, en passant par le Portugal sans sourciller. Même si le sujet est souvent traité dans la littérature, l’auteur nous propose quelques révélations particulièrement surprenantes, notamment sur la Loge P2 que je ne connaissais pas du tout.

Je ne veux pas te divulguer l’issus de ce roman mais il s’achève sur une double révélation, la première m’a laissé sur les fesses et la seconde, qui relance une nouvelle fois les complots de l’Eglise prépare la trame du second roman La Balle Sainte que je ne manquerais pas de lire dans les prochains mois.

Tu connaissais cet auteur?

2 commentaires sur “Lecture – Le dernier Pape de Luis Miguel Rocha.

  1. Merci Kaki pour cette découverte ,
    je ne connaissais pas cet auteur mais comme 1/ j’ai tendance à te faire confiance les yeux fermés et 2/ ton compte rendu sur cette œuvre m’interpelle plus que de raison….
    et hop , dans mon panier Fnac , pour enrichir la pile de mon été
    bisous , ma belle
    à bientôt

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Bodette, j’espère que tu prendras autant de plaisir que moi mais si tu dois emmener un livre avec toi cet été, c’est un de ceux de Luca Di Fulvio! Comment ça je radote???? XD

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s