Lecture

Lecture – Les détectives du Yorkshire : Rendez-vous avec le crime de Julia Chapman.

Je suis une fan inconditionnelle d’Agathe Raisin et de ses enquêtes, tu comprendras encore mieux la raison de cette lecture en découvrant la quatrième de couverture, même si la couverture m’avait déjà beaucoup fait saliver.

rendez-vous-avec-le-crime-julia-chapman-leblogdekaren

Quatrième de couverture:

Quand Samson O’Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d’un très mauvais oeil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l’informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. Quelle n’est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson – et qu’elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne !
Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit… à l’agence de rencontres de Delilah !

Un roman policier anglais tiens donc (étonnant de trouver ça chez moi) ou encore un « cosy mystery » comme le disent nos chers British voisins.

Une petite ville pluvieuse et ennuyeuse à souhait d’Angleterre, carrément inhospitalière pour le ténébreux Samson qui n’a d’autre choix que de venir se terrer ici pour éviter les pires ennuis. Même si au fur et à mesure de la lecture (380 pages tout de même), on finit par s’attacher au jeune homme et à son amie d’enfance Delilah, ça reste un peu tristoune et sans rythme. Pas de fantaisies, ni de jolies tournures de phrase non plus d’ailleurs.

Le sentiment qui ne m’a pas lâché pendant toute cette lecture? Trop scolaire. Net et sans appel…

Une enquête qui traine un peu en longueur, un personnage principal déteste mais qui devient instantanément indispensable en quelques heures, des meurtres bien trop farfelues pour être crédible ne serait-ce qu’une seconde. C’est sympathique mais sans plus. Bien entendu, j’aimerais connaitre la suite des relations entre les uns et les autres (parce que coté policier, il n’y a pas grand chose à déclarer) mais je ne lirais certainement pas la suite dans la foulée, un jour peut-être si l’occasion se présente et encore.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s