Blabla·Réseaux sociaux

Le Lutetia ou le buzz de trop!

Oui, il semblerait que lorsque je ne viens pas par ici te seriner avec mes lectures, c’est pour râler mais comme c’est un peu mon endroit à moi, je fais bien ce qui me plait.

Aujourd’hui, le coup de gueule est pour l’Hotel Le Lutetia à Paris qui après de très gros travaux de rénovation (4 ans et des millions d’euros), fait le tour de la Planète Influenceurs pour nous le faire savoir, nous pauvres mortels. Jusque là, rien de quoi me faire relever la nuit sauf qu’à force d’écouter ces influenceurs se pâmer devant « l’espace de vie » de leur suite, de la qualité des massages du Spa, de la décoration de la nouvelle piscine (très jolie, c’est vrai) et de l’énoooooooorrrrrrmmmmme choix du « breakfast », pas un seul mot (non attend, je recommance en majuscule), PAS UN SEUL MOT sur l’histoire de cet hôtel.

lutetia1

Sur les premiers influenceurs, j’ai été un peu surprise alors du coup, j’ai cherché avec le #, je me suis tapée toutes les suites du palace parisien, tous les petits déjeuners très instagramables, mais rien, pas une minuscule évocation à l’Histoire avec un grand H.

Je suis tristesse. Et colère. Mais d’abord tristesse…

Du coup, je viens te raconter l’histoire de cet hôtel qui je l’espère, malgré ses transformations, gardera une place de choix dans nos petits coeurs.

C’est Madame Boucicaut (qui n’est pas qu’une station de métro) (attend reste un peu, avec un peu de chance tu vas apprendre deux/trois bricoles qui ne serviront surement à rien si ce n’est au plaisir d’apprendre), propriétaire à l’époque du célèbre grand magasin voisin Le Bon marché qui fait construire un hôtel à proximité pour (selon la légende) que ses clients de province puissent bénéficier d’un endroit de standing où séjourner à Paris lorsqu’ils venaient faire leurs courses chez elle (pas bête, la guêpe!).

Construit en 1910, il devient rapidement le rendez-vous des artistes parisiens de l’Entre Deux Guerre comme Picasso et Matisse qui sont de fidèles clients du bar Art Déco, ou encore André Gide, James Joyce, Roger Martin du Gard, Joséphine Baker ou encore le Général De Gaulle qui aimait y séjourner au tout début de la Seconde Guerre Mondiale quand il était de passage à Paris. Bref, du beau monde on sera d’accord sur ce point!

lutetia2

Mais évidement l’histoire de cet hôtel ne s’arrête pas là, tu t’en doutes (ou tu le sais et je t’aime déjà) mais pour te la faire courte (je rentre du boulot et je n’ai pas non plus fait une thèse sur cet établissement, toutes mes confuses!), au début de la Seconde Guerre Mondiale, l’Allemagne occupe l’immeuble pour son service de renseignements et il restera sous l’emprise allemande jusqu’à la fin de la guerre. A la Libération, l’hôtel sera dans l’obligation de se mettre à la disposition de l’Etat Français pour accueillir les déportés des camps de concentration nazi. C’est dans cet établissement que des MILLIERS de personnes ont attendu entre (j’imagine, inquiétude et espoir) de revoir un membre de leur famille et PAS UN MOT à ce sujet par les influenceurs, pas l’ombre d’un clin d’oeil à l’Histoire?

Mais sérieusement qui êtes-vous « Influenceurs » (oui, j’ai décidé d’en faire un terme générique, ils ne méritent rien de plus!) pour ne pas mentionner ce genre de chose?

JE NE COMPRENDS PAS.

Alors voilà Le Lutétia, ceci est ma modeste contribution pour que tu saches que même sous tes superbes nouveaux habits de lumière, nous n’avons rien oublié de ton époustouflant passé!

Lutetia3

Pour information, si tu as envie de dormir dans le palace parisien qui arbore fièrement ses 5 étoiles, en prenant une réservation dans la chambre la plus simple avec comme date un jeudi 15 novembre 2018 (date prise complètement par hasard, juste pour le plaisir de tester le service réservation en ligne), il t’en coutera au minimum 855 euros. Oui, oui pour une seule nuit mais avec un super déjeuner (n’oublie pas d’instagrammer pour le souvenir) servi en chambre ou au restaurant et l’accès à la piscine, quand même! 

 

 

12 commentaires sur “Le Lutetia ou le buzz de trop!

  1. coucou

    Celui ou celle qui s’intéresse un tant soit peu à l’histoire, surtout de cet hôtel tristement célèbre, connait un peu le destin de ce dernier?
    j’ai toujours été passionnée par la seconde guerre mondiale, je connais la destinée de cet hôtel, dommage que les pintades sans cervelles que l’on nomme « influenceuses » ne se soient pas penchées sur son passé…..

    Aimé par 1 personne

    1. Je ne suis même pas certaine que tous les parisiens sont au courant :/
      Mais tout comme toi, je suis passionnée par cette époque de l’histoire alors peut-être que ça me touche un peu plus que tout le monde…

      J'aime

  2. Je ne savais même pas que des influenceurs(ses) en avaient parlé, sûrement parce que je ne les suis pas… et j’avais lu déjà un article il y a qq années qui éludait l’histoire « tragique » du Lutetia (un article du site Luxsure, ou un truc dans ce goût là) : pour les influenceurs, ça n’est guère étonnant, hélas, vu que c’est pas paillettes, strass et luxe, ça ne les intéresse pas 😦 j’ai vu un très beau téléfilm il y a qq années mentionnant le retour des camps et le Lutetia… bref… merci à toi d’avoir réhabilité l’histoire (et finalement dommage aussi au Lutetia, à son équipe de comm, de ne pas avoir mentionné l’info, peut-être?

    Aimé par 1 personne

  3. Merci pour ces infos : j’ai appris des choses ! Après, les influenceurs, qui influencent-ils au fait pour le coup ? Parce-que je ne connais pas grand monde qui va pouvoir se payer une nuit au Lutetia et ceux qui le peuvent ne doivent pas suivre ces « influenceurs » …

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s