Lecture

Lecture – L’aile des vierges de Laurence Peyrin.

Comme d’habitude, une chronique de Gérard Collard et un titre qui titille ma curiosité. Le souvenir d’une lecture agréable avec « La drôle de vie de Zelda Zonk » et « Hanna » l’été dernier. Et il ne m’en fallait pas plus, je me suis offert ce roman…

IMG_0115

Doit-on trahir ses convictions et ses rêves pour un peu de bonheur ?
Un extraordinaire portrait de femme libre.

Angleterre, avril 1946. La jeune femme qui remonte l’allée de Sheperd House, majestueux manoir du Kent, a le coeur lourd.
Aujourd’hui, Maggie Fuller, jeune veuve au fort caractère, petite-fille d’une des premières suffragettes, fille d’une sage-femme féministe, entre au service des très riches Lyon-Thorpe. Elle qui rêvait de partir en Amérique et de devenir médecin va s’installer dans une chambre de bonne. Intégrer la petite armée de domestiques semblant vivre encore au siècle précédent n’est pas chose aisée pour cette jeune femme cultivée et émancipée. Mais Maggie va bientôt découvrir qu’elle n’est pas seule à se sentir prise au piège à Sheperd House et que, contre toute attente, son douloureux échec sera le début d’un long chemin passionnel vers la liberté.

Je rejoins bien évidement Gérard Collard sur sa colère contre le choix du titre et de la couverture. Si il ne m’avait pas été recommandé, je ne l’aurais même pas soulevé de l’étal.

Bref, Maggie est donc descendante d’une longue lignée de suffragettes mais à la suite d’un mariage malheureux, elle n’aura pas d’autre choix que de survivre et faire des choix alimentaires plus qu’idéaux.

Si tu aimes l’ambiance de Downton Abbey (si tu n’as pas encore vu cette série mais que fais-tu, bon sang?), la vieille Angleterre du siècle dernier où les classes sociales ont commencé à basculer, le temps des syndicats, bref ce temps où traverser l’Atlantique t’offrait, peut-être, un nouveau destin, une nouvelle vie.

J’ai adoré du début à la fin!

2 commentaires sur “Lecture – L’aile des vierges de Laurence Peyrin.

  1. Il me tente depuis un sacré moment…J’avais bien aimé Zelda Zonc, Hannah, sans plus….et Miss Cyclone je n’ai pas aimé du tout les personnages…donc pour celui-ci même si j’en entends que du bien, c’est bête mais j’hésite …(Si ma biblio voulait bien l’acquérir ça serait parfait!)
    Je me cale une alerte-prix en occasion et ça me fera moins mal si je ne l’ai pas aimé 😀

    J'aime

  2. Pour la couverture je suis d’accord..c’était même pire en édition « Broché »/grand format…
    J’ai pris un livre à la biblio, la couv fait penser à un roman à l’eau de rose alors que c’est un polar…c’est le truc qui m’empêcherait d’acheter un livre si j’y allais au feeling…c’est bête!

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s