Lecture

Lecture – La fille du fermier de Jim Harrison.

S’il y a une seule raison pour que les réseaux sociaux existent, c’est pour les rencontres (virtuelle ou non) que l’on y fait. Il y a comme ça, une toute petite poignée de gens que je suis et chéris sur les internet. Faustine en fait partie. Depuis plus de 10 ans maintenant. Ca ne nous rajeunit pas, ma bonne dame!

Faustine est une lectrice invétérée, tu comprends tout de suite une des raisons pour laquelle je l’aime (mais pas que) et quand elle parle d’un auteur, j’ai de suite envie d’en savoir plus (sauf pour King, je fais un blocage et impossible de lire un de ses romans). Elle aime Jim Harrison et j’ai eu envie de comprendre pourquoi, c’était resté dans un coin de ma tête et puis, un podcast me l’a rappelé à mon bon souvenir.

Le podcast en question ? Bibliomaniacs. Je te conseille.

IMG_0639

Dans ce texte âpre, « Big Jim » nous emmène dans un Montana aussi beau qu’hostile et livre un portrait féminin subtil, non sans échos avec son majestueux Dalva : celui d’une jeune fille meurtrie, aussi blessée qu’en quête de vengeance… « Sarah cria : « Putain de Dieu ! », puis elle s’élança à toute vitesse sur un sentier pentu qui grimpait le long de la montagne jusqu’à ce qu’elle soit certaine que sa blessure allait éclater et qu’elle en aurait fini avec elle ».

Un peu plus de 140 pages et 2€, je ne risquais pas ma vie sur ce coup-là mais la magie a opéré et que j’aime ce sentiment d’amour qui m’envahit lorsque je découvre une plume qui me plait !

Même si très vite, on comprend à cause de la quatrième de couverture ce qui est arrivé à Sarah, ce court roman est un très joli texte où tu es transporté dans l’Amérique profonde, lourde et un peu caricatural mais dont je raffole.

Evidement, j’ai acheté Dalva dans la foulée qui attend sagement dans ma pile à lire, pile dont j’ai fini par accepter l’idée qu’elle ne disparaitrait jamais (il était temps, tu vas me dire)!

2 commentaires sur “Lecture – La fille du fermier de Jim Harrison.

  1. Je n’ai pas encore lu Jim Harrisson, mais ma mère adore!(je crois que Dalva est dans sa biblio)
    C’est vrai que Faustine distille de bonnes envies ! J’aime bien un King de temps en temps à petite dose. On a quelques auteurs en commun dont Murakami par exemple. ..
    Et punaise Bill Bryson! Je suis sur Promenons nous dans les bois! 😂 (bon avec un autre livre en parallèle ce qui m’arrive rarement )
    J’ai découvert bibliomaniac il y a un sacré moment et j’aime bien !
    Ah la PAL….vaste sujet! Pour moi elle existera toujours car un livre ça se lit au bon moment, et parfois c’est pas le moment, donc il doit attendre ! Par exemple, les enfants de Venise m’attendent sagement, ça sera pour cet été je pense car je les lis toujours en été. ..
    😘

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s