Beauté·Blabla

Blabla – Mes cheveux blancs, enfin presque…

Voilà, un exercice qui devient de plus en plus compliqué! Mettre ma tête en gros plan sur les Internet n’a jamais été ma tasse de thé mais sur l’ancien blog, je m’y pliais plus aisément. Pour te parler de mes cheveux, il m’a donc fallut aller farfouiller dans les archives de mon fil Instagram pour le fameux avant/après.

IMG_2085

Avant donc… Etat des lieux! Je suis châtain foncé au naturel, naturel qui n’a plus eu le droit de siter sur mon crâne depuis mes 17/18 ans. J’avais sur le haut de la tête, « un nid », une touffe de cheveux blancs qui laissait à penser que je m’étais fabriquée une piste d’atterrissage pour tous les moineaux égarés.

Je n’ai jamais été originale avec mes cheveux (comme avec le reste d’ailleurs), j’ai commencé par des colorations ton sur ton tant que j’ai pu, avec des reflets souvent auburn en étant plus jeune. Avec l’âge, je me suis mise à détester les reflets roux et donc mes colorations ont tirées vers des châtains plus cendrés.

J’ai une très belle masse de cheveux, une fibre fine mais mousseuse. Il n’existe à ce jour aucune photo de moi avec ma chevelure au naturel et non domptée!

IMG_2086

J’ai arrêté les colorations en janvier 2018. Suite à une chute et une cheville en vrac, je n’ai pu aller chez le coiffeur, les semaines sont passées, les racines ont poussées. Ca faisait des années que j’avais envie de laisser mes cheveux tranquilles, et surtout la curiosité de les retrouver au naturel. Au vu de mes racines, à aucun moment, je n’ai pensé que mes cheveux blancs ne serait pas uniformes.

Le processus de repousse est long, très long… 18 mois et beaucoup de « raccourcissement » de coupe. Et j’ai appris à aimer ma tête en bonnet.

Le plus difficile? Les autres (comme toujours). Personnellement,  je ne passe pas mon temps devant les miroirs alors, à part la surprise quand je croisais mon reflet (tu continues à te voir en brune pendant très très longtemps), je l’ai plutôt bien vécut.

Les autres sont une plaie sans nom. J’ai passé les 6 premiers mois à subir les grimaces de mon entourage (à part ma mère et ma belle-mère) et à me justifier. Oui, oui quand tu décides d’arrêter les colorations, il faut t’en justifier. Justifier que tu vas bien, que non tu ne te laisses pas aller, non tu n’es pas déprimée, ni enceinte (?) et que c’est bien un choix personnel, même si je n’ai pas toujours eu d’arguments autre que « parce que j’en ai envie ». Argument qui aux yeux des ces autres n’est pas suffisant, sache-le.

Je suis une punaise à mes heures perdues et l’argument le plus percutant? « Je n’ai plus les moyens financiers », s’ensuit alors un sourire gêné de ton interlocuteur et très vite une prise de congés. Ca m’a bien fait sourire, je l’avoue.

IMG_2087

Et puis, au bout de 18 mois, les voilà enfin. Mes cheveux à moi. Naturels. Et pas blancs.

Déception.

Non j’exagère, j’avais bien compris pendant la repousse que mes cheveux seraient « poivre et sel ». Il y a eu, comme je l’écris plus haut, un peu de déception au début mais on se fait à tout, parait-il. J’aime mes cheveux gris parce qu’ils sont à moi, beaux et sains mais aussi parce qu’ils témoignent de celle que je suis devenue. Une femme assez forte pour supporter les regards et les réflexions, pour assumer ce choix.

Si c’était à refaire? Je ne toucherais jamais à la couleur de mes cheveux, j’aurais laissé ce nid « blanc » au sommet de mon crâne. Facile à dire à 43 ans, et je souris en repensant à mon moi de 20 ans qui n’assumait pas du tout.

Aujourd’hui, je fais mon âge, il y a encore 2/3 ans, on me donnait facilement entre 5 et 7 ans de moins. Il est là, le coté négatif de cette nouvelle couleur, tu ne peux pas être malade, avoir mauvaise mine, ne pas être un minimum apprêtée parce qu’immédiatement c’est d’une tristesse sans nom. Alors là encore, je n’en ai rien à faire du regard des autres et si j’ai envie de sortir pas maquillée et en survêtement, je ne me laisse pas démonter. Et si tu as la mauvaise idée d’être patraque, tu prends 10 ans en prime, pas certaine que ça t’aides à retrouver le moral.

Je suis contente de l’avoir fait maintenant, je ne sais pas si j’aurais eu le courage dans 10 ans. Je ne suis pas à l’abri de me recolorer les cheveux un jour mais quand j’ai des envies de changement, je repense au chemin parcouru et par ce qu’il a fallut que je passe (un peu comme la clope, un article arrive bientôt à ce sujet d’ailleurs!) pour me conforter dans ce choix.

Aujourd’hui je les laisse pousser de nouveau. Pas spécialement parce que je les préfère longs mais je fais du sport, et les coupes au niveau de la nuque sont une tannée au quotidien. J’ai besoin de pouvoir avoir les cheveux attachés et domptés.

On me demande souvent sur Instagram, les soins que j’utilise pour les avoir si blancs. J’utilise de temps en temps un shampoing violet (on en trouve facilement en supermarché aujourd’hui), mais pas trop souvent non plus car ils ont tendance à dessécher la fibre. J’ai banni tous les shampoings un peu jaunes, idem pour les sérums, impérativement transparents pour préserver sa blancheur

Je continue mes brushings à la brosse ronde pour le volume, les lissages sont fait au SteamPod pour la tenue sans frisottis et la brillance. Je n’ai jamais été regardante sur les compositions des produits que j’utilise pour les cheveux. J’ai passé 25 ans à m’enduire le crâne de trucs dégueulasses pour les colorer alors ce ne sont pas de malheureux silicones qui me feront pousser un troisième bras dans le dos!

Et toi, les cheveux blancs tu les vis comment?

13 commentaires sur “Blabla – Mes cheveux blancs, enfin presque…

  1. Coucou!
    Bon moi pour le moment si j’en ai 25 sur le crâne c’est le max. Je ne fais plus aucune coloration pour le moment, même si je songe à refaire une petite coloration végétale pour l’éclat. Ma couleur naturelle est un châtain très clair mais il manque un peu de peps à mon goût.
    Encore une fois tout est une question du regard des autres puisque la repousse n’a « gêné » que les autres. C’est comme pour tout, si chacun s’abstenait de donner un avis non sollicité, la société s’en porterait bien mieux.
    et puis, les cheveux…c’est un sujet « touchy » comme on dit! très peu sont satisfait.e.s de l’état naturel des choses…
    Et comme à chaque fois moi je pense « je fais ce que je veux.. avec… avec mes cheveux » #vieillepub!
    Bises

    J'aime

      1. J’avoue que moi aussi j’ai parfois du mal a trouver l’équivalent français de certains mots et j’ai honte, mais honte XD
        POur le slogan, j’y pense toujours aussi… Meme si la nouvelle génération ne comprends pas du tout l’allusion, je me sens d’ailleurs de plus en plus à coté de la plaque sache le XD

        J'aime

  2. Tu as bien raison de les assumer car tes cheveux poivre et sel te vont magnifiquement ! Mais je suis atterrée de constater dans ton témoignage les réactions aux cheveux blancs, de personnes extérieures j’entends. C’est naturel et une femme n’a pas obligation de teinture. Les miens s’éclatent et se reproduisent gaiement. Je ne les touche plus non plus. Ils restent discrets mais d’ici mes 30 ans je pense que ce sera bien plus visible. C’est comme ça, un héritage génétique encore mal vu, mais un héritage de mon père alors je souhaite leur faire honneur. 😊 Bravo à toi pour cette tranche de vie ! 🙏🏻

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui, c’est hallucinant le nombre de gens qui pensent qu’ils ont le droit de me donner leurs avis (que je n’ai jamais demandé en passant) et tu as totalement raison de les assumer, parce que la repousse quand on les a colorés c’est tellement galère… Apres chacune fait bien comme elle veut, le jour où ca ne me conviendra plus je retournerais chez le coiffeur (même si je suis ravie de cette grosse économie soyons honnête XD)

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, c’est cette liberté de choix de chacune qu’il faut respecter. Il y a encore un peu de chemin à parcourir mais on va y arriver ! ^^ Je confirme pour les économies, et aussi ça ménage la tension car j’avais toujours peur que ce soit loupé. ^^

        J'aime

  3. Je porte les cheveux courts, soit une coupe tout les 6 à 8 semaines (6=mon idéal 8=la réalité).
    J’ai aussi les cheveux mousseux, j’ai tenté de les laisser pousser l’année dernière, mais ça me gonfle de faire des brushings, donc je suis revenue au court. Ils sont châtain.
    J’ai eu pendant 12 ans quelques cheveux blancs avec lesquels je vivais très bien (bon ok mon mari le retirait à la pince à épiler), et puis une événement familial a fait qu’ils ont blanchi en quelques mois.
    J’ai donc commencé en mai à faire des colorations, d’abord ton sur ton chez le coiffeur juste pour être sure que je voulais me lancer la dedans, puis fin août j’ai fait une coloration maison permanente. Je vais continuer sur cette voie là… et puis si un jour je veux laisser mes cheveux blancs ça sera fait en 3/4 mois.
    Quand je demande mon age aux personnes qui ne connaissent pas la réponse ils me disent « 38 ». Je vais en avoir 44 dans 1 mois. Et j’avoue que j’aime bien ça que on me dise que je fais plus jeune !!!
    A 20 ans j’étais rousse… je kiffais !!! Je suis rentrée une seule fois du coiffeur sans ma vraie couleur, il y a 5 ans, avec des mèches plus claires… veto absolu de mon fils !!! Motif « on a plus la même couleur de cheveux toi et moi »…

    Quand j’aurais une grande quantité de cheveux blancs ça voudra le coup de faire comme toi.

    C’est fou quand même les réflexions… j’aime bien ta réponse « plus de thunes » !!! Qu’est ce que ça peut leur foutre…

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai failli couper court et j’ai eu tellement peur que ça ne m’aille pas que je n’ai pas franchit le pas. Et avec ma texture, j’ai trop peur que très courts, ils soient indomptables et me laisse condamnée au bonnet même en plein été (de quoi aurais-je l’air je te le demande XD)

      Bisous bisous

      J'aime

  4. Je n’avais pas réalisé que nous avions arrêté de nous colorer les cheveux au même moment! Comme je porte les cheveux courts, ça a été beaucoup plus rapide. En août 2018, c’était emballé! Je l’ai bien vécu, mon entourage l’a bien vécu. Mais faut dire que j’ai 55 ans, c’est plus « normal » de grisonner à cet âge vénérable. Ici, depuis quelques années déjà c’est la tendance de « transitionner au gris ». Je suis étonnée que les gens se permettent des commentaires. Ça ne les regarde strictement pas!!!! Moi, en tout cas, je te trouve resplendissante en poivre et sel!

    Aimé par 1 personne

    1. Même si chez nous, c’est aussi la tendance, c’est surtout la mode sur les jeunes femmes et maintenant il arrive que l’on me demande le nom de mon coiffeur pour ma couleur…
      Je me sens bien dans ma couleur naturelle pour le moment, pourvu que ça dure !
      Je t’embrasse.

      J'aime

  5. C’est fou je ne savais pas que tu avais été un peu déçue au bout de 18 mois. Ils sont si jolis tes cheveux poivre et sel et surtout ils font super sains et en bonne santé. Ici pas un cheveu blanc pour le moment mais je dois tenir ça de ma mère qui, à 70 ans n’a que des cheveux gris que sur ses « pattes ». Depuis des années tout le monde croit qu’elle fait des couleurs ^^

    Aimé par 1 personne

  6. Eh bien je trouve que tu les portes merveilleusement bien ! Avec un joli rouge à lèvres (ou pas), je trouve ça très féminin !
    Sinon, je t’envie d’avoir de beaux cheveux, je veux dire épais, c’est quelque chose que je ne connais pas ! Bon a contrario, je dois dire que je commence seulement à voir apparaitre deux trois chveux gris, donc de ce côté là, si on peut dire « ça va » (quoi qu’à vrai dire, je m’en contrefiche, je n’y pense pas et puis tout est relatif quand je dis « ça va », c’est pas du tout pour dire que blanc/gris ou chatain/blond, c’est le must !)!). Cela dit, je peux comprendre qu’avoir des cheveux gris ou blancs très tôt, ça peut « vieillir » – tout comme d’autres « signes » qui trahissent l’âge (rides ou autres !).
    Pour le moment, je laisse mes cheveux pousser, et tant pis si ils ne sont pas magnifiques comme une pub Elsève, hein 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s