Blabla·Indiscrétions

Blabla – Il y a un an, j’ai arrêté de fumer.

Un an et un jour. Superstitieuse un jour, superstitieuse toujours.

Je l’ai rêvé cet article, il y a quelques mois, impatiente que j’étais de passer cette date fatidique, symbolique. Une date de plus que je n’oublierais peut-être jamais. Comme un anniversaire, surement plus important que celui de ma naissance. Une renaissance.

Arret-du-tabac-

J’ai commencé à fumer à l’âge de 15 ans. Pour faire comme tout le monde j’imagine, par dépendance ensuite. J’ai fumé tous les jours de ma vie, environ un paquet par jour. Toujours des Marlboro Lights, malgré les hausses de prix, malgré l’angine, malgré le froid, le chaud, le stress ou les vacances. Bref, j’ai fumé tous les jours de ma vie quelque qu’en soit les conditions. Joie, tristesse, bonheur, convivialité, solitude, réconfort, encouragement, récompense, coupe faim, ennui, impatience, digestion, déception, fêtes, tromperie, larmes, rires bref tu l’auras compris, cette cigarette elle a été mon double, ma meilleure ennemie, une continuité de mon « moi ».

Il y a eu plusieurs tentatives, toutes avortées. Souvent une reprise encore plus soutenue à cause des kilos qui s’étaient invités dans la foulée.

Un jour, un docteur pas du tout moralisateur à ce sujet m’avait dit « c’est à force d’arrêter que l’on finit par y arriver ». Cette phrase, je ne l’ai jamais oublié.

Et puis, ma vie a changé. J’ai déménagé en province, plus près de mon père et j’ai pris plaisir à nos marches du week-end. J’ai aussi eu des soucis dentaires, des implants à poser (tabac et implant, tu oublis direct!). Et puis, une toux grasse le matin qui s’est doucement installée mais qui rapidement m’a fait très très peur. Je crois qu’inconsciemment pour moi, c’était le signal de trop.

Problème pour l’arrêt de la cigarette? je n’ai pas une once de volonté sur ce sujet.

J’avais arrêté il y a quelques années grâce au Champix, un médicament qui est à la base un anxiolytique mais selon les études faites auprès de fumeurs, il fonctionnerait très bien sur la dépendance au tabac.

Je ne suis pas médecin. Je ne t’encourage à rien sur ce sujet. Le seul conseil que je puisse te donner, c’est de te diriger vers des PROFESSIONNELS DE SANTE pour t’accompagner dans cette démarche. Ici, je relate uniquement mon expérience personnelle. 

ob_1030b6_tabac

J’avais lu que ce médicament avait été retiré du marché, il y a quelques années car il a des effets secondaires assez importants. Et puis, l’été dernier, je patientais dans la file de la pharmacie de mon village et j’entends les conseils du pharmacien sur ce fameux Champix. Ni une, ni deux je prends rendez-vous avec mon médecin traitant et lui demande une prescription. Il me fait l’article, me prescrit une prise de sang et me voilà parti avec un traitement de 15 jours, et un suivi régulier avec le toubib.

Je connaissais déjà le protocole de ce traitement, je connaissais également les effets indésirables qui allaient être mon quotidien pendant quelques semaines. Pour ma part, le plus difficile sont les nausées qui suivent la prise du cachet du matin mais j’ai d’autorité réduit la dose à un demi comprimé et les nausées n’ont pas persistées. Le deuxième effet secondaire sont les rêves qui n’ont ni queue ni tête et le fait de s’en souvenir très nettement chaque matin. Ca m’a toujours plus amusé qu’autre chose, c’est fou le nombre de gens qui s’invitent dans ton subconscient.

Je n’ai rêvé qu’une seule fois que je fumais et je me suis réveillée en panique!

Ce traitement dure normalement entre 3 et 6 mois, au bout de deux mois, j’ai ralenti les doses et à 2 mois 1/2 de protocole, je ne prenais plus rien. Et je n’ai pas refumé.

Si une fois, une bouffée sur la cigarette d’une collègue en juillet dernier. J’ai trouvé ça dégueulasse bien entendu, j’ai eu le gout du tabac dans la bouche toute l’après-midi mais surtout, j’ai eu peur. Peur que le manque ne revienne de suite, peur d’avoir envie de refumer, peur d’avoir brisé mon abstinence. J’ai eu l’estomac retourné toute la journée. Je n’ai bien sure pas refumé depuis, et je crois que cette stupide bouffée m’a plus aguerrie qu’autre chose finalement. Je ne veux plus repasser par tout ça, encore une fois.

Arrêter de fumer n’est pas une partie de plaisir. C’est un combat. C’est fatiguant. Les bienfaits de l’arrêt de la cigarette ne sont pas si immédiats que ça. Il y a d’abord tout un tas de petites maladies qui s’invitent (il paraît que ce sont les toxines qui s’évacuent mais toi en attendant, t’as toujours un pet de travers!), la peau de merde et inévitablement les kilos. L’avantage de la récidive, cette fois,  j’y étais préparée et j’ai fait fi de ma silhouette.

D’abord parce que je me suis réconciliée avec mon corps qui n’est plus celui de mes 20 ans (et qui ne le sera plus jamais, avec ou sans clopes), j’ai appris à aimer mes rondeurs (même si me sentir serrée dans mes fringues est hyper inconfortable), à vivre avec une peau  moins tendue (signe que j’ai la chance exceptionnelle de vieillir) bref je savais que question silhouette, j’allais déguster. Je suis une gourmande, ça n’arrangerait rien. Je me suis inscrite à la salle de sport. J’y vais trois fois par semaine, je ne me tue pas à la tache, je ne suis pas dans la performance mais dans l’entretien. Le passage à la salle n’a pas empêché la prise de poids mais a surement circonscrit le problème et m’a aidé à ne pas en prendre davantage. Des kilos avec ou sans l’arrêt du tabac, à la quarantaine, j’en aurais pris inexorablement. J’ai pris 9 kilos.

On ne va pas se mentir, ça ne me fait pas particulièrement plaisir mais ce n’est qu’un chiffre sur une balance. Un chiffre, que ce soit celui de mon poids, de mon âge ou même de mon compte en banque ne définit absolument pas la personne que je suis.

Et si pour être celle que je suis aujourd’hui, il a fallut m’alourdir de 9 kilos, qu’ils soient les bienvenus dans ce cas. Parce que oui, aujourd’hui je m’aime et je suis en paix avec moi-même. L’arrêt de la cigarette m’a tout simplement rendue libre. C’est ce sentiment qui est le plus fort dans toute cette aventure, le plus euphorisant. Mon équilibre, mon bonheur, mon état d’esprit ne dépend plus de savoir combien il me reste de cigarettes dans un paquet. Cette légereté à sortir de chez moi avec juste mes clés, de ne pas tapoter mes poches à la recherche d’un briquet et/ou d’un paquet de cigarettes.

Arrêter de fumer a changé ma vie. Je n’aurais pas assez d’un billet pour en décrire tous les détails mais c’est assez fou, finalement. L’arrêt du tabac a révolutionné mon quotidien, même mon entourage professionnel s’est transformé puisque d’instinct je me suis tournée vers les non fumeurs lors de mon sevrage (ils ne sont pas si ennuyeux qu’il y parait ^^), je fais du sport, je marche beaucoup plus souvent. Le sport n’est jamais devenu addictif comme on essaye de nous le faire croire, j’y vais trois fois par semaine en soufflant mais la marche, je ne pourrais plus m’en passer.

Pour la question financière alors oui, ça allège forcément le budget. Je n’ai pas fait d’économie. Il n’existe pas de boite en féraille où j’aurais mis mois après mois, l’équivalent de ma consommation de tabac. L’argent est parti dans autres choses mais il est bel et bien parti! Je me suis équipée en matériel de sport, chaussures, vêtements et je mange mieux. Qui dit manger mieux, dit consommer mieux et là encore, qu’on n’essaye pas de me faire avaler des couleuvres, si tu consommes mieux, tu payes plus.

Et puis, il y a ce GRAND projet pour moi toute seule, dont je te parle depuis quelques semaines sur Insta sans vraiment en parler, il me faut encore peaufiner deux ou trois détails, j’attends encore une autorisation officielle (croise tes doigts et ceux de ton voisin pour moi, bordel!) pour revenir ici, t’en dire davantage.

Un an et un jour. Bordel. Je suis tellement fière.

6 commentaires sur “Blabla – Il y a un an, j’ai arrêté de fumer.

  1. J’ai arrêté le 6 avril 2018 et j’aurais pu écrire presque chaque mot, enfin pas sur le champix, mais peu importe. Bravo à toi, bravo à nous. Je sais que cette fois c’est la bonne, c’est ancré en moi.

    Aimé par 1 personne

  2. Encore Bravo! Il a fallu attendre la 2ème sérieuse tentative pour que ça soit la bonne pour moi. J’avais repris bêtement après un peu plus d’un an d’arrêt (on est jamais à l’abri faut croire). Après il y a eu une micro tentative avec l’acupuncture qui ne m’a pas convenu (il m’a fait écraser mon paquet de cigarettes dans une poubelle et ça, psychologiquement ça n’est pas passé).
    Et la dernière, la bonne: aucun substitut car c’est la meilleure méthode pour moi. C’est dans la tête que ça se joue…et avec un paquet dans le sac pendant les premiers mois….(oui oui)
    LE truc pour arrêter de fumer, c’est que justement il n’y en a pas! Chaque personne doit trouver son chemin, sa sensibilité et sa méthode.
    Je n’ai pris que 1 ou 2kg à l’arrêt donc on ne peut pas forcément le lui imputer…et je trouve ça fort dommage que certain.e.s se focalisent là-dessus comme d’un frein…ces kg se sont reperdus progressivement chez ceux que je connais.
    Même pendant mon arrêt, les gens pouvaient fumer à côté, ça ne me dérangeait pas. En revanche, le nombre de fumeurs autour de moi ayant drastiquement diminué, j’ai de plus en plus de mal. On en parle des fumeurs qui à n’importe quelle heure vont fumer JUSTE DEVANT la porte!!! Punaise ça, par contre ça m’énerve! Allez faire 5m et ne pas nous obliger à 8h du matin à respirer ça! (sans compter les mégots par terre, mais ça c’est un état général du civisme de chacun.e.)
    Bref, l’arrêt de la cigarette c’est ça: la libération! psychologique, physique!!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Je me faisais la réflexion il n’y a pas si longtemps que les fumeurs étaient finalement sans gène, en général. J’ai du l’être moi aussi, je marchais dans la rue, dérrière un fumeur et on avait malheureusement le même rythme, impossible de le doubler sans trottiner. Je me suis coltinée toute sa fumée, ultra chiant !

      J'aime

  3. Félicitations !! L’arrêt de la cigarette n’est jamais facile mais quand on a réussi, quelle victoire et surtout quelle liberté !!!
    Isabelle une ancienne fumeuse repentie depuis 21 ans

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s