Blabla·Voyage

Blabla – Voyager seule…

Suite à mon road trip en Pologne, j’ai reçu beaucoup, beaucoup, beaucoup (et cette fois, je n’exagère, même pas) de questions sur ce voyage. Ou plutôt, sur ce voyage que je faisais seule.

Commençons déjà par l’entourage, hormis mon fils qui me connait comme sa poche, tout le monde était très inquiet. C’est gentil, note bien mais quand même, inquiet de quoi? On est en 2019 et une femme peut voyager seule (et en sécurité) dans un bon nombre de pays et heureusement, j’ai envie d’écrire!

Certaines de mes collègues ont même réclamées un petit message tous les deux jours pour être sûre que j’étais toujours en vie. Non, mes collègues n’ont pas accès à mon Instagram, encore moins à ce blog (j’ai fait l’erreur une fois avec MaVieDiscrète, je ne suis pas prête de recommencer) alors parce qu’elle est vraiment chouette, je lui ai envoyée de « preuve de vie » toutes les 48 heures -p

J’ai été surprise par l’étonnement des gens sur le fait que je sois partie seule. Je crois que les gens ont une mauvaise image de moi et je ne peux leur en vouloir, car je crois que c’est moi qui envoie de mauvais signaux. Sous mes airs de clown qui pourrait parler à une chèvre en rouge à lèvre (est-ce que tu as l’image?^^), je suis quelqu’un de profondément solitaire. J’aime être seule. C’est même plus qu’un plaisir, me retrouver  seule avec moi-même est un besoin. Vital.

Ce qui m’a surprise comme je l’écrivais plus haut, c’est que les gens soient étonnés. Je l’ai déjà fait. Peut-être pas des vacances mais il m’est arrivé de partir à Londres seule par exemple, pas aussi longtemps et j’y avais un peu plus de repères certes, mais seule.

Si je suis partie seule cette fois, c’est juste pour une question d’incompatibilité de calendrier et que j’ai bien entendu refusé de m’asseoir sur mes congés. Cette année, j’avais vraiment envie de visiter les pyramides en Egypte mais je ne me sentais pas de faire ça seule, je trouve que ce genre de voyage se partage.

image3

Le ciel juste avant le décollage de Charleroi. 

Pour tout t’avouer, j’ai hésité à partir à Malte, mais après des journées de réflexion, j’ai décidé que je ne retournerais plus sur cette île. Elle restera un joli souvenir et sera la gardienne de mon ancienne vie mais je n’aime pas trop marcher dans mes propres pas, en général. Qui aime d’ailleurs?

De la Pologne, je ne connaissais que Cracovie pour y être allée deux fois en mois d’un an et ce sentiment de me sentir « arrivée », d’être au bon endroit, au bon moment m’a donné envie de connaître davantage ce pays et quoi de mieux pour ça qu’un road trip? Mon premier road trip, seule comme une grande mais dans la communauté européenne, ça va, je ne suis pas une aventurière de l’extrême.

J’ai donc réservé le vol via RyanAir (qui reste imbattable sur les tarifs, désolée mais mon portefeuille a parfois le dessus sur mes principes), réservé une voiture en kilométrage illimité et mes deux premières nuits sur le sol polonais. Pourquoi je n’ai pas réservé tout mon voyage? Parce que j’ai eu peur de m’ennuyer à certains endroits et à contrario de n’avoir pas assez de temps à d’autres, j’ai donc préféré me laisser porter. J’avais mon Ipad, du Wifi pratiquement partout et Booking.com a été mon plus fidèle compagnon de voyage.

image4-2

La campagne polonaise vue du ciel 

Je suis arrivée à Varsovie que je n’ai pas pris le temps de visiter d’ailleurs car j’avais prévu d’y finir mon séjour. J’ai fait le tour des grandes villes du nord du pays, même si je t’avoue avoir hésité à un bref passage à Cracovie, j’ai résisté. Et puis, il y a eu Lublin, Lodz, Wroclaw, Torùn, Gdansk, Malbork, Krynica Morska (la dernière ville de Pologne et donc d’Europe avant l’enclave Russe de Kaliningrad et la Lituanie) et enfin Varsovie.

8 villes visitées en 13 jours, un rythme assez soutenu mais toujours le sentiment de ne  pas en avoir assez vu. 1500 kilomètres au compteur, des dizaines d’heures au volant et merci Audible pour m’avoir tenu compagnie. 15 jours que je suis rentrée et j’ai déjà regardé les stories permanentes de mon séjour sur Instagram au moins trois fois dans leur intégralité. Je ne vais pas te mentir la Pologne me manque déjà et je reviens très vite avec d’autres billets sur mes visites.

image6-1

Mon bolide

Mais avant de rentrer dans les détails de ce voyage qui a forcément changé quelque chose en moi (sur lequel je reviendrais plus tard), je veux savoir si toi aussi tu es déjà parti(e) seul(e) en vacances, si c’est impensable pour toi ou si tu en as envie mais n’ose pas franchir le cap? Je veux savoir!!!

12 commentaires sur “Blabla – Voyager seule…

  1. Je pars seule avec mon sac à dos ou ma valise maintenant…. J’aime bien partir à 2 ou plusieurs aussi pour partager. Ça dépend de la destination et de mon état d’esprit, de ce dont j’ai envie de vivre, et de la disponibilité des potes et de la famille.

    Aimé par 1 personne

  2. Je t’avoue quand voyant ton road trip je t’ai envié.
    C’est typiquement le truc que j’adorerais faire mais dont je ne me sens complètement incapable !
    Je suis une hyper angoissée peureuse de la vie alors t’imagines 😂
    Et puis la barrière de la langue me donne déjà des boutons 😱
    Suis pas hyper douée en anglais.
    Bref, je le tenterai peut être déjà en France pour voir ce que ça donne 😬
    Bisou ma Kaki 😘

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai la chance d’avoir eu un ex mari anglais, ça aide (bizarre chance et ex mari dans la même phrase en fait -p) alors même si je suis loin d’être bilingue (on perd beaucoup quand on ne pratique plus), je n’ai pas peur de baragouiner pour me faire comprendre XD
      Je ne sais pas vraiment où, quand, comment mais je sais que j’ai changé de tempérament au fil des années, j’aurais été incapable d’envisager la chose il y a 20 ans… J’ai posé mes peurs quelques part, je ne me rappelle même plus comment s’est arrivé.. Enfin bref!
      Tout vient au bon moment, patience 😉

      J'aime

  3. J’ai aussi un grand besoin d’être seule, et en même temps je ne peux pas envisager de partir seule. Mais il faut aussi que les personnes avec qui je suis respectent mon besoin de solitude…
    1500 km seule au volant d’une voiture c’est no way…
    Respect donc…

    Aimé par 1 personne

  4. J’aimerais beaucoup partir seule, mais avant de le faire et ayant eu 4 enfants, c’était la smala a chaque voyage, j’espère aller en France avec Yoshio, simplement tous les deux.
    Et après, partir seule et visiter des régions inconnues du pays ou je vis.

    Quand je suis arrivée ici, seule, sans rien connaitre pour 3 mois et penser faire le retour en Transiberien…en fait, j’ai trouve l’amour , 4 enfants et adieu l’aventure seule.

    Je n’abandonne pas l’idée de m’offrir ces voyages solo.

    En tous cas, tu as bien raison, et mille mercis pour toutes les photos et tous les partages.
    Go Go Karen.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi, et à toutes celles qui ont partagé mon aventure au quotidien et qui ont accompagné mes pauses, mes repas et mes soirées… Instagram est une arme redoutable contre la solitude 😉

      J'aime

  5. Oh ma Kaki tu ne sais que trop à quel point je t’admire d’avoir voyager seule comme une grande.
    Pour tout te dire, j’aime comme toi me retrouver seule. Je suis une grande solitaire. J’aime cette « cocooning » solitude qui me fait du bien et me ressource.
    Je peux partir seule en vacance mais dans des endroits que je maîtrise totalement, comme à la Palmyre où nous y avons une maison de vacance. Aujourd’hui, mes grandes filles ont grandis et j’aime y descendre même pour 4, 5 jours seule.
    Et puis, comme toi, allée dans ma Toscane chérie même si je n’en connais pas tous les recoins, je m’y sens chez moi, complète et secure. C’est comme si je rentrais à la maison.
    En fait, sortir de cette p**** de zone de confort met un peu difficile je dois bien l »avouer.

    En tout cas, Merci, merci à toi de nous faire partager tes si belles expériences.
    Je t’embrasse fort.
    Mélanie.

    Aimé par 1 personne

  6. Hello ! Comme je n’ai pas suivi ton voyage (j’ai juste été voir en cliquant sur ton profil Insta, mais sans login, on ne peut pas visualiser et puis je ne suis pas partie d’insta pour y revenir (sauf quand j’ai voulu récupérer mes anciennes photos) Bref, donc je ne savais pas que tu y étais allée seule…
    Me concernant, j’aimerai d’abord y aller en famille, en Pologne, pour partager ce moment qui est important à mes yeux. Et pourquoi pas, un jour, y retourner… à voir… j’ai des cousins sur place avec lesquels je suis en contact mais tout est groupé autour de Poznan alors que j’aimerai visiter aussi d’autres endroits de la Pologne 🙂 donc à voir !
    Voyager seule, je ne sais pas trop, j’aime assez partager, même si j’ai des moments de vie solitaire… et puis je préfère être avec quelqu’un, en l’occurence mon homme, on ne sait jamais si un problème se présente (on a eu un gros souci de voiture lors de notre périple berlinois et comme c’était un WE férié en Allemagne, les plus grandes difficultés pour trouver un garage… étant assez incompétence en mécanique automobile, on dirait que c’était bien d’avoir un homme avec moi 🙂 et puis lui et moi on se complète bien pour tout 🙂
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Evidement, je n’ai pas la même charge émotionnelle que toi lorsque je me rends en Pologne mais je comprends ce besoin d’être rassurée quand on est à l’étranger. Je crois qu mon ex mari m’a aidé à me débrouiller seule lors de nos voyages en journée puisque lui voyageait pour le boulot et je l’accompagnais pour le plaisir et je garde de ce voyage en Pologne un sentiment si grand de liberté et d’indépendance qu’il est certain que je recommencerais! 😉

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s