Lecture

Lecture – Nos voisins du dessous, chroniques australiennes de Bill Bryson.

Il est également temps de reprendre mes billets lecture même si en ce moment la lecture est grandement mise de coté au profit de la couture et du tricot. Je radote mais si tu me suis sur Instagram, tu as du voir tout ça en direct. Alors forcément avec une activité manuelle, il est très difficile de pouvoir en plus tenir un bouquin et avoir les yeux ailleurs. Je lis moins mais j’y reviendrais, j’y reviens toujours depuis que je suis en âge de lire seule donc pas d’inquiétude.

6BAD52A8-8858-46B0-A121-7C7C7BF2B9B6

Le pitch? L’Australie n’est pas seulement célèbre pour ses kangourous, ses drag-queens et ses surfeurs. On y trouve aussi les bestioles les plus voraces et venimeuses du globe, des déserts où mieux vaut ne pas s’aventurer pour un petit besoin, et puis de drôles de gens persuadés que vous les prenez pour des ploucs du bout des antipodes. Bill Bryson, l’illustre auteur chez Payot de Motel Blues et American Rigolos, aimerait ressembler à Indiana Jones plutôt qu’à Mister Bean.

Honnêtement je ne sais plus comment je suis tombée sur cet auteur, j’avais envie de lire des récits de voyage mais pas ceux d’une chiantitude sans nom. J’étais aussi un peu nostalgique de mon voyage à Melbourne alors à force de cliquer de livre en livre, je suis tombée sur celui-ci. Je crois que Bill Bryson sera ma découverte 2019, j’écris ça mais en même temps, je sais que d’autres coups de chorus arrivent bientôt.

Bill regroupe ses nombreux voyages en Australie, il explique son parcours, les villes où il s’est arrêté, les hôtels, l’accueil des autochtones, le tout agrémenté d’anecdotes sur l’histoire du pays. On apprend beaucoup de chose sur e pays finalement très méconnu sans jamais s’ennuyer.

Un récit bien renseigné, excellemment documenté, intéressant sans le coté scolaire qui rend ce genre d’ouvrage vite indigeste. Oui méconnu car si tu arrives à me citer le nom d’un politicien australien, je t’offre des cerises! On apprend dans ce livre qu’ils ont quand même réussi à perdre physiquement leur 1er ministre en1968.

Je regrette qu’il n’y ai pas eu un vrai passage sur les aborigènes, qu’ils sont pratiquement inexistants dans le roman et c’est ballot d’apprendre que si nos rois avaient été un peu moins fainéants, l’Australie serait surement française, c’est fou non?

Bon forcément maintenant, j’ai très envie de partir en randonnée dans l’Outback (même si c’est très très hostile) et découvrir Uluru!

2 commentaires sur “Lecture – Nos voisins du dessous, chroniques australiennes de Bill Bryson.

  1. Coucou!
    J’ai lu 1 Bill Bryson « promenons nous dans les bois » et j’avoue que son humour m’a bien plu. J’en lirai d’autres à l’occasion. Celui-ci est d’ailleurs noté dans une liste de souhait de la médiathèque…
    Bises!

    J'aime

    1. Il est vraiment très interessant à lire, j’en ai d’ailleurs acheté d’autre depuis mais comme d’autres plaisirs sont venus foutrent le bordel, j’ai pas ouvert un bouquin depuis plus d’un mois :/

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s