Pologne·Voyage

Voyage – Wroclaw, Pologne

Me revoilà toujours avec la suite de mon voyage en Pologne, j’ai bien compris que vous ne sembliez pas passionné par ce road trip mais ça m’est égal, ce blog finira vraisemblablement en journal de vie à l’abri des regards indiscrets. J’ai toujours dit que le jour où il n’y aurait plus d’interactions, j’arrêterais et j’en ai marre de devoir rappeler que ceci n’est pas mon boulot, que je fais ça pour l’échange que cela engendre alors je sais bien qu’on se parle sur Instagram la plupart du temps, surement plus intuitif pour vous mais voilà ma passion c’est pas la photographie, mais les mots et c’est bien pour ça que j’avais ouvert un blog. Je comprends tout à fait que ce soit passé de mode et que tout le monde soit dans la consommation à outrance, on lit, on passe au suivant et on oublie de remercier celle ou celui qui nous a fait passer 3 minutes loin du quotidien. Je sais, je fais pareil. Enfin bref! Ce blog redeviendra privé à la fin de son hébergement et ce sera tout aussi bien.

image2

Très sincèrement, les gens qui ont suivi mon voyage en direct m’ont pour la plupart partagé leur étonnement sur ce pays. On n’imagine pas du tout la Pologne aussi jolie en général, encore une fois moi la première. Cracovie m’a convaincue du potentiel du pays, c’était bien entendu à double tranchant: ça passe ou ça casse. C’est passé et très largement.

Wroclaw donc, surnommée la Venise Polonaise, décidément tous les pays veulent avoir leur Venise. Après Bruges en Belgique, me voici donc à Wroclaw en Pologne et je ne verrais jamais un seul point commun avec Venise mais passons… Oui, c’est une très belle ville truffée de canaux et de ponts mais ce n’est pas Venise, tout comme Venise ne s’est jamais vantée d’être le Wroclaw italien!

Wroclaw est donc la 4eme ville de Pologne avec plus de 630000 habitants. L’Odra qui est le fleuve qui traverse la ville combiné à plusieurs affluents la divise en 12 petites îles desservies par 120 ponts. Autant te dire que je n’en ai traversé qu’une infime partie!

Wroclaw a été malmenée tout au long de son histoire, Breslau en Allemand, Vratislav en Tchèque, elle est même passée entre les mains du royaume de Bohême afin de servir au mieux les intérêts politiques des différentes époques. Dans les années 30, Breslau est une des villes Allemandes les plus favorable au nazisme certainement due à sa géographie, la surpopulation de la ville fait naître le mouvement Lebensraum qui prône un espace vital individuel (en gros). A la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Hitler ne voulant pas s’avouer si vite vaincu décide de transformer la ville en forteresse, le siège de l’Armée Rouge durera 80 jours (le temps de faire le Tour du Monde), la ville finira par se rendre le 06 mai 45 juste après Berlin. La Pologne récupérera la ville en ruine et à cause des accords de Yalta, et c’est donc toute la population de Lwow en Ukraine qui débarque à Wroclaw, je n’imagine même pas les difficultés pour tout ce petit monde de s’entendre avec des langues bien différentes !

Photo de Henry Cobb Breslau en ruine en45

Photo de Henry Cobb 

 

image3

Je suis passionnée d’Histoire alors forcément cette ville allait me parler et ça a été au delà de toutes mes espérances. Comme partout dans le pays, les polonais sont prévenants et j’ai pu discuter avec pas mal de personnes sur la modernité de la ville ces dernières années. Petit conseil quand tu voyages seule et que tu veux rentrer en contact avec d’autres personnes, pose toi toujours près de personnes âgées. Bien souvent elles sont la mémoire du temps qui passe et ne demandent qu’à être écoutées dans un monde où on ne prend plus forcément le temps justement.

image4

Par contre, je dois vraiment avoir un karma de merde parce que tous les lieux emblématiques de la ville étaient en rénovation lors de ma visite. Alors ce n’était pas super grave pour le pont le plus romantique d’Europe mais pour la Halle du Centenaire ça m’a quand même bien foutue les boules!

Je ne savais absolument pas qu’il y avait un méridien ici mais pourquoi pas… Pour la seconde information « inutile » du jour, sache que l’allemand Alois Alzheimer qui a découvert la maladie qui porte son nom est né à Wroclaw, à l’époque Breslau.

image5

Le marché couvert est assez dingue mais surtout il est situé dans un des plus anciens bâtiments de la ville épargné par la Guerre, il s’agit donc d’architecture allemande et il est sublime.

Comme pour tous les autres billets, je ne te communique pas les adresses où j’ai mangé car je me suis rendue compte lors de la préparation de mon séjour que très vite ces adresses deviennent obsolètes. Dans toutes ces grandes villes aucune difficulté pour se sustenter et j’ai mangé polonais la plupart du temps. C’est toujours un challenge pour moi de sortir de ma zone de confort dans ce domaine…

image6

Dans les années 80, le mouvement anarchiste Alternative Orange prend de l’ampleur aussi bizarrement que cela soit puisqu’il n’avait pas vraiment de demandes particuleières si ce n’est de vouloir braver l’Etat dans les rues. Des réunions de Pères Noel, de lutins, des graffitis sur les murs représentant ces fameux lutins alors en souvenir du mouvement citoyen à vouloir réveiller les conscience de chacun, un premier lutin (ou nain) sera inauguré dans la rue Swidnicka. Aujourd’hui, il y en a 350 et beaucoup s’amuse à en faire la chasse.

image1

Quelques pistes à découvrir…

  • Le Rynek (vieille ville en polonais qui souvent situe une grande place) le plus vaste d’Europe.
  • Le marché couvert Ulica Piaskowa 17
  • La halle du centenaire ou la défaite de Napoléon à Leipzig vu par les polonais.
  • Tumski Bridge qui est le plus vieux pont de la ville que je n’ai pu traverser ni même apercevoir puisqu’en rénovation.
  • Les lutins ou Krasnale en polonais.
  • Le zoo vieux de plus de 150 ans, apparement très réputé mais quand mon fils n’est pas là pour m’obliger à visiter zoo et aquarium, je préfère ne pas y aller.
  • Monter en haut de l’Eglise Sainte Madeleine.
  • La Sky Tower pour ceux qui n’ont pas le courage de la faire à pied dans l’église et qui ne coûte que 5€ pour un panorama à te couper le souffle.
  • Le panorama de Raclawice.
  • L’île Ostrow Tumski qui est la partie la plus ancienne de la ville et encore bien ci-onservé.
  • Le parc Szczytnicki est le plus grand parc de la ville et son principal attrait est le jardin japonais crée en 1913 ouvert d’avril à fin octobre, idéal pour fuir le bruit de la ville sitôt sortie du quartier piétonnier.
  • Le quartier des 4 confessions en empruntant le sentier culturel qui relie un temple, une synagogue, une église catholique et une église orthodoxe.

Pour information, j’ai dormi en auberge de jeunesse au Glow Hostel, j’ai payé 35€ pour 2 nuits, l’emplacement est parfait mais clairement la propreté n’est pas dans leur priorité. 

La découverte de la ville est épinglée en story permanente sur mon compte Instagram. 

10 commentaires sur “Voyage – Wroclaw, Pologne

  1. Coucou
    Je ne sais pas pourquoi je ne suis pas très attirée par ce pays…pourtant j’aime l’histoire mais on ne peut pas tout expliquer.
    En revanche St Petersbourg…………go go go! Un jour, dans un froid glacial…mon rêve!
    Sinon le marché m’aurait bien fait envie aussi (je suis une mamie là dessus, j’adoooore les marchés), et les lutins ça me fait bien sourire ça!
    Bises

    J'aime

  2. Mais si, tu as des lecteurs! Je viens tous les jours voir s’il y a un nouvel article. Ce blog est un des rares qui me manquerait s’il s’arrêtait ( comme Ma vie discrète en son temps)

    J'aime

    1. Oh je sais bien qu’il y a des lecteurs, surtout des lectrices d’ailleurs, les statistiques le montrent mais malheureusement pour moi, les statistique n’assouvissent pas mon besoin de communiquer.
      Pour le reste,profitons pendant que nous sommes encore là alors et merci pour ta fidélité, je crois que c’est aussi bon que de lire les commentaires, savoir que vous êtes encore là après autant d’années (et de péripéties) 😉

      J'aime

  3. Je ne connaissais pas la Pologne…ma fille a passé un an à Varsovie dans le cadre de son année en Erasmus et je lui ai rendu visite.
    Je ne me rendais pas compte de la richesse culturelle de ce pays. N’ayant vu que Varsovie j’ai beaucoup aimé la ville et le musée de l’insurrection du peuple polonais.
    Je lis avec attention tes articles sur ton périple polonais…
    Isabelle

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s