Pologne·Voyage

Voyage – Gdansk, Pologne

Je ne suis pas revenue par ici depuis novembre dernier et le mois de mai est peut-être un poil trop tard pour te souhaiter une bonne année 2020, surtout quand on voit comment elle se déroule! Je reparlerais très certainement de ces 6 dernières semaines de confinement, de ma démission, de mon voyage pour Saint Jacques de Compostelle avortée et de ma réintégration dans la fonction publique ultérieurement car sur un seul billet, si tu ne me suis pas sur Instagram, ça risque d’être légèrement compliqué et un tantinet embrouillé.

Bref, j’espère que tu te portes bien, que tes proches aussi et que ce vilain virus est resté le plus éloigné possible pour la majorité d’entre vous, croisons les doigts mes soeurs parce que j’ai la mauvaise impression que tout cela n’est pas vraiment terminé, loin de là.

C’est fou, ce petit bonheur que je ressens sous la pulpe des doigts à parcourir mon clavier pour ce blog. Les mots se bousculent au portillon m’obligeant à revenir en arrière pour remettre de l’ordre dans cette diarrhée verbale. L’image est assez flatteuse, j’en conviens.

J’ai terminé, il a quelques jours, une lecture dont l’action se situe en Pologne, ça m’a rendu nostalgique et j’ai eu envie de finir le récit de ce road trip qui me tient encore beaucoup au coeur. Je t’avais donc laissé sur Torun où mon amour pour ce pays n’a fait que prendre encore un peu plus d’ampleur et la prochaine destination était donc Gdansk. Je t’avoue qu’à partir de ce moment sur place, je n’avais plus de vraie impatience  comme ce fut le cas pour les premières étapes, j’avais vu ce qui m’intéressait vraiment et ça faisait presque 10 jours que j’étais en itinérance, ça commençait à être un peu fatiguant.

Deux heures de route me séparait de la première ville portuaire de Pologne et j’allais découvrir la mer baltique pour la première fois. Ma première impression de Gdansk (Danzig en allemand) n’a pas été bonne, une légère déception, je venais de passer 10 jours à m’émerveiller, il fallait bien que le soufflé retombe. Trop de monde, trop de touristes (dont moi), trop de bruit, trop, trop, trop…

Dans ces moments là, depuis que je voyage je sais quoi faire, prendre un des fameux bus touristiques Drop on / Drop Off, pour prendre de la hauteur sur la ville et un peu de recul par la même occasion. Le charme n’a pas opéré, le ciel était gris et bas, j’avais froid et j’ai battu en retraite à l’auberge sans diner, je me suis écroulée comme un bûche et j’ai dormi 12 heures. Autant te dire que le lendemain à 6 heures tapantes, j’étais affamée et sur le pied de guerre. C’est à ce moment que la ville et moi, nous sommes réconciliées dans le silence, vidée de toutes animations visuelles et sonores. Même le ciel s’est autorisé une légère et rapide éclaircie afin de permettre ces magnifiques clichés qui sont depuis agrandis et sous verres.

image1

J’ai déjeuné et diné face à la Vistule, en pensant au chemin parcouru depuis Cracovie. Ca y est, j’avais parcouru le pays de bas en haut, du sud au nord, en deux séjours différents mais quand même! Ce n’est pas la fin de mes billets sur la Pologne, il y a encore eu d’énormes surprises et coups de coeur après Gdansk mais j’ai été traversée par tellement de sentiments forts durant tout le séjour que j’étais vraiment sur les rotules.

image2

Mon âme de syndicaliste n’a pu s’empêcher d’aller voir les bâtiments du Solidarnosc ainsi que l’endroit où vécut Lech Walesa, l’idole de la ville aujourd’hui encore. Je t’avoue que je le croyais mort, oui bon je sais… mais non, c’est une légende vivante. Pour la faire courte, dans les années 80, Lech Walesa et ses compères se lancent dans une grève sans précédent sur un chantier naval de la ville pour une augmentation de salaire, la semaine de travail de 5 jours et le droit de grève, entre autres choses. Il reçoit le prix Nobel de la paix en 1983 et devient président de la Pologne en 1990, magnifique ascension sociale non?

image3

Les choses à voir à Gdansk:

  • La voie Royale qui est le coeur piéton de la ville, de préférence à 6 heures du matin. Tu pourras y voir la fontaine de Neptune, la maison de la torture et la tour des prisons. Les bâtiments ont tous été reconstruit à l’identique après la guerre.
  • L’église Sainte Marie qui est la plus grande église de brique au monde.  L’intérieur est tout aussi sublime et si tu as le courage de te taper les centaines de marches menant au sommet, la vue est inoubliable.
  • La rue Mariacka sur la photo juste au dessus, avec Sainte Marie comme clou du spectacle. Une rue romantique où les bijoutiers font loi et l’ambre est partout.
  • Le centre européen de solidarité juste derrière Solidarnosc.
  • Le musée national de Gdansk, entrée gratuite le vendredi.
  • Une visite de Westerplatte pour découvrir un peu plus l’histoire de la ville, c’est ici que les Allemands ont lancé leur assaut sur la ville le 1er Septembre 1939. Aujourd’hui, la péninsule est un grand musée extérieur et un mémorial à ces évènements tragiques de la Seconde Guerre Mondiale.
  • La Foire de la Saint Dominique est à voir parait-il, en aout mais Gdansk est la ville la plus chère de tout ce voyage et les prix sur cette période sont complètement démesurés.
  • Le musée de la Seconde Guerre Mondiale qui est un des musées les plus impressionnants que j’ai pu visiter sur cette thématique. Même si encore une fois, en Pologne, toute visite a une profondeur particulière.
  • Aller jusque Sopot et Gdynia pour marcher sur les plages de la mer baltique.

image4

Je suis une ch’ti jusqu’au bout du monde et je n’ai pu m’empêcher de noter que l’architecture de la ville rappelle furieusement celle des villes flamandes de ma région, avec briques, ornements baroques et pignons.

image3-1

Le petit moins? Payer pour marcher sur la jetée en bois (très américaine) de Sopot et totalement incongrue finalement. J’ai payé évidement même si le prix n’en valait pas la chandelle, comme d’habitude dans ce genre de pratiques mais j’ai pu aller au plus loin sur cette mer que je découvrais pour la première fois.

Pour information, j’ai dormi au Moon Hostel , j’ai payé 47€ pour 2 nuits (c’était le prix de la chambre mais il y avait 4 lits d’une personne ce qui peut faire un tarif de moins de 6 euros par personne et par nuit, imbattable!), l’emplacement est idéal, avec vu sur l’entrée de la ville piétonne mais suffisamment en retrait pour ne pas être incommodé par l’agitation de la ville, les salles de bains sont communes.

La découverte de la ville est épinglée en story permanente sur mon compte Instagram

12 commentaires sur “Voyage – Gdansk, Pologne

  1. Coucou!
    Lech Walesa est toujours en vie? ! Je le croyais mort aussi….
    Torun me fait penser à un livre dont un personnage porte ce nom…la saga des Neshov…
    Tout me fait toujours penser à des livres, un comble pour moi qui n’ai pas lu 1 livre entier en ce dernier mois de confinement…
    C’est joli quand même la Pologne…

    J'aime

  2. Ce n’est pas un pays qui m’attirait mais franchement vue sous le soleil ca change aussi la donne. J’ai aimé suivre ton périple sur instagram, j’avais admiré que tu le fasses seule parce que moi clairement je serais en flippe tout le temps ! 😅

    Aimé par 1 personne

  3. décidément lorsqu’on pourra voyager de nouveau, c’est sur la Pologne sera une de mes destinations, c’est vraiment toi qui m’a fait découvrir ce pays et m’a donné envie d’y aller. Merci ! je t’enverrais une carte postale via Instagram quand j’y serais !

    Aimé par 1 personne

  4. Là aussi belle surprise, ces couleurs ! J’imaginais une ville ouvrière morne et grise, eh bien je suis agréablement surprise. Moi aussi, j’avais enterré Lech Walesa ;)) Les bus Drop on/Drop off, c’est une des premières choses que je fais quand je vais en Amérique du Nord, ça permet tout de suite de repérer les quartiers qui me plaisent et d’y retourner, très bon moyen d’avoir une vue d’ensemble. Dès que l’on pourra de nouveau voyager, la Pologne fera partie de mes destinations. Merci pour cette belle découverte.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s