Série

Série – Mes dernières découvertes. (3)

Bon cette fois, tu ne pourras pas dire que je te soûles avec cette thématique (contrairement à la Pologne, j’ai bien compris), car le dernier article remonte à Mai 2019.

On pourrait croire qu’avec le confinement, j’ai regardé des séries à n’en plus finir et bien, pas du tout. Le plus étonnant, c’est surtout le changement de registre, jusqu’ici j’ai toujours aimé les séries dites « de filles » mais tout comme le même genre en littérature, je me suis lassée. Je ne suis pas dans un état d’esprit où tu peux me faire gober qu’ils vieillirent heureux et ensemble, en ce moment!

Tout a commencé en janvier dernier, quand mon fils a eu envie de renouer avec nos dimanches « Chill, canap’ & Netflix » (et diabète, mais ça fait tout de suite moins envie comme accroche). Forcément, il faut trouver une thématique qui plaise à tout le monde, et on a regardé Dracula sur Netflix…

 

dracula

 

Une trilogie sur Dracula, pourquoi pas? Avec les réalisateurs de la série Sherlock, ca se tente. Je ne connaissais pas du tout l’univers de Dracula, pas même le roman (que je viens de télécharger sur ma liseuse puisqu’il est tombé dans le domaine public, donc gratuit). Je ne suis donc pas une puriste et j’ai forcément aimé cette trilogie, même si il y a un coté absurde un chouillat dérangeant. Oui, parce que le petit plus de cette série, c’est que Dracula voyage à travers le temps et qu’il finit par atterrir dans notre siècle ultra connecté!

van helsing

Forcément, après avoir regardé Dracula, je me renseigne un peu sur le personnage et je vois sur Netflix, une autre série avec la même thématique de départ : VAN HELSING. Pour les incultes comme moi, faut savoir que Van Helsing était donc le « chasseur » de Dracula, si j’ai bien tout suivi. Je t’avoue que chez moi, on m’a regardé avec des yeux tout ronds, quand j’ai osé dire naïvement que je ne savais pas qui était ce professeur Van Helsing. Bref!

Avec cette nouvelle série, enfin nouvelle c’est moi qui le dit puisqu’il y a cinq saisons, la folie Dracula repart. C’est en tout cas ce que l’on pourrait penser mais que nenni! Van Helsing sera cette fois-ci une femme, une descendante du célèbre professeur et elle va revenir d’entre les morts après 5 ans de coma afin de se battre contre des vampires/morts-vivants. J’ai enchaîné les quatre premières saisons, mais la cinquième n’était pas encore sortie en janvier, je suis passée à autre chose et je ne connais pas la fin. Ce genre de série, chez moi c’est un peu comme The Walking Dead, si j’en sors, je n’y reviendrais probablement jamais. Ca me happe sur le moment mais ça ne me transcende pas non plus.

 

le coeur a ses raisons 2

Pour me remettre de mes émotions, je suis donc passé à un registre beaucoup plus doux. J’avais vu sur Netflix, une série intitulée « Le cœur a ses raisons » (ou en anglais « When calls the heart ») et le truc revenait inlassablement dans les suggestions, si bien que j’ai fini par céder et je me suis laisser embarquer dans cette série qui sent bon, la petite maison dans la prairie. On suit les aventures d’Elisabeth Thatcher fraichement débarquée de sa bourheoise, dans une toute petite ville à la frontière Occidentale canadienne où elle devient professeure. Etrangement j’ai adoré cette série, le coté un peu mièvre m’a fait du bien et je me suis laissée attendrir par les personnages auxquels on finit par s’attacher. Il y a six saisons de mémoire et c’est vraiment le format idéal pour tricoter à coté. Le clin d’œil à la « Petite maison dans la prairie » n’est pas tout à fait déplacé puisque le réalisateur/producteur/scénariste n’est autre que Michael Landon Jr, le fils de Michael Landon aka Charles Ingalls donc forcément, ça doit traumatiser.

 

Self made

J’ai également regardé la mini série SELF MADE, basée sur la vie de C.J. Walker, une des premières femmes d’affaires noire aux Etats-Unis. Je dis « baser » car comme à chaque fois, je finis par faire des recherches et m’apercois que la suprématie des blancs a encore de beaux jours devant elle. C’est donc, inspiré mais absolument pas vraie dans les petites lignes. Ca se laisse regarder, même si personnellement j’ai détesté l’actrice qui jouait C.J. que j’ai trouvé où trop molle ou trop bourrin à d’autres moments pour être vraiment crédible.

 

Hunters

J’ai enchaîné avec HUNTERS sur Prime Vidéo que la critique encensait et puis avec Al Pacino s’il te plait! Trêve de suspense, j’ai adoré. On suit Al Pacino en chef d’équipe, un peu particulier puisqu’il s’agit d’une bande de chasseurs de nazis dans le New-York de la fin des années 70. Très belle série, le jeu des acteurs est formidable, la photographie est soignée, les décors/costumes/musiques des 70’s sont des bonbons. Certaines scènes peuvent heurtées les sensibilités, à regarder tout en gardant à l’esprit qu’il s’agit d’une fiction. Même si au fond de moi, je ne peux m’empêcher de laisser mon esprit vagabonder et enrager à l’idée qu’il y a forcément eu des nazis qui sont passés entre les mailles des filets de la justice. Réussissant à refaire leur vie sous de fausses identités en devenant des voisins, parents, amis modèles et quand on y pense, ca fait vraiment froid dans le dos!

 

Bosch Harry

Et puis, parfois, j’ai vraiment le sentiment de tomber de mon arbre. Comment est-il possible que je ne connaisse ni Michael Connely, ni Harry Bosch son célèbre flic ? Comme quoi, finalement les suggestions nous cernent plutôt bien (si on y réfléchit plus de deux secondes, ca peut même être flippant!) et je me suis laissée emporter par ce flic avec une facilité déconcertante. Harry Bosch, officier de police vétéran et n’ayant peur de rien, tente de mener ses enquêtes tout en chercher à résoudre celle de sa vie, à savoir le meurtre non élucidé, de sa mère alors qu’il n’était qu’un enfant. L’auteur est scénariste et réalisateur ce qui je pense participe au succès de la série et tu sais quoi? Je veux un Harry Bosch dans ma vie (en moins torturé parce que ca va bien deux secondes les dramas!), il est sexy le Titus non? Bon ok, pour le prénom ça craint un peu…

File regarder la série!

luther

J’ai enchainé les 6 saisons pendant le confinement (je te rappelle que nous avons été enfermés plus de 6 semaines!), quand j’ai eu fini, je me suis sentie « orpheline » et je te jure que ça faisait un paquet d’années que ça ne m’était plus arrivé. Depuis Friends, on n’en parle pas c’est encore douloureux, merci. Et c’est Christine qui me suit sur Instagram qui m’a conseillé LUTHER sur Netflix et qu’elle a bien fait. Là encore, je ne me serais pas penchée sur cette série naturellement et pourtant, j’ai beaucoup aimé. Presque autant que Bosch!

Luther, tout comme mon Bosch, est inspecteur à la criminelle mais à Londres cette fois, et lui aussi doit composer avec ses propres démons, toujours à la limite de légalité. Idriss Elba, l’acteur qui interprète Luther est excellent; un charisme de folie, de multiples facettes complexes et un mini format de 5 épisodes par saison qui donne envie de savourer chaque minute.

 

THAT’S ALL! Comme annonçait le générique de fin des dessins animés de mon enfance sur FR3. Oui, je te parle d’un temps que les moins de 20, heu, 30 ans n’ont pas connu…

Alors, à ton tour, je regarde quoi maintenant? Parce que si il y a UNE chose qui me soule sur ces plateformes de vidéos à la demande, c’est bien le temps perdu à savoir ce que l’on va regarder. Ca me rend dingue.

 

 

 

 

 

 

12 commentaires sur “Série – Mes dernières découvertes. (3)

  1. J’ai regardé Self made, vite fait bien fait. A voir.
    Bosch, j’ai regardé à la TV, mais je préfère le lire. Je vais me pencher sur Luther, du coup.
    J’ai commencé Ozark, 4 épisodes pour le moment, j’aime bien.
    Et j’ai vu les 2 saisons de Marcella, c’eSt sombre, c’est peu de dire que Marcella est torturée mais j’ai bien aimé, la fin laisse la porte ouverte à une suite.
    Voilà voilà

    Aimé par 1 personne

    1. J’ai tellement hâte de commencer Bosch et en même temps j’appréhende, très particulier comme sensation juste pour un bouquin!
      OZARK j’avais bien aimé même si les deux dernières saisons sont un peu WTF pour moi…
      J’irais jeter un œil sur Marcella, je l’ai croise dans les suggestions mais je me suis jamais appesanti sur le sujet.

      J'aime

  2. J’avais beaucoup aimé Luther. J’ai regardé Peaky Blinders. Par moment, j’ai adoré et à d’autres, je me disais « pfff n’importe quoi » (j’ai du vocabulaire, moi, Madame !) mais je te la conseille quand meme. L’acteur principal joue super bien -et les autres aussi. Bon, l’accent est bien pourri pour moi qui me pâme en entendant le Oxford English !! Bisous de Shanghai

    Aimé par 1 personne

    1. PEAKY BLINDERS j’ai jamais réussi à regarder un épisode car je déteste l’acteur principal donc ca c’est fait XD
      Pour l’accent british (je te rejoins sur ce point) rien ne vaut Downton Abbey ou The paradise, si tu n’as pas vu le second je te le conseille.
      Je t’embrasse de Valenciennes mais je reconnais que c’est beaucoup moins exotique -p

      J'aime

  3. Ah la la, les séries… J’ai mes périodes et pas toujours envie de m’y mettre…
    J’ai aussi regardé Self Made, je n’ai pas tant aimé que ça même si j’ai bien aimé l’histoire en fond, pourtant j’avais beaucoup aimé l’actrice dans le film « Les femmes de l’ombre ».
    Bosch, on a suivi une ou deux saisons sur France 2 en pointillés, ils n’ont pas passé toutes les saisons ni forcément dans l’ordre, du coup difficile de suivre l’histoire de fond…

    On vient de finir la saison 5 de Outlander, à chaque saison je me dis que ça m’agace et j’y retourne quand même…

    Sinon Peaky Blinders, pas forcément mon style à la base, car très violent mais une époque que j’aime beaucoup, les années 20 et une histoire de famille dans laquelle je me suis laissée emporter…

    Avais -tu regardé la série Dark sur Netflix ? Une série allemande compliquée mais originale que j’ai beaucoup aimée…

    Et puis, en clin d’oeil à une série de livres que j’avais adorée plus jeune, Les Chroniques de San Francisco, je n’ai pas vu la série qui correspond aux bouquins mais celle qui reprend les personnages 20 ans après et ce petit moment de nostalgie m’a fait du bien…

    Et je ne parlerai pas de ma chouchoute, Good Witch…

    J'aime

  4. Eh bien je suis comme toi, je ne connaissais pas Van Helsing :)) Luther, j’adore, j’aime bien les séries policières britanniques, avec des personnages moins lisses que les séries américaines. En parlant de série britannique, j’ai beaucoup aimé Fleabag (Prime video), un personnage très attachant, des dialogues acérés et drôles, une série qui te fait rire et qui t’émeut en même temps. Sur Netflix, j’ai découvert cent ans après tout le monde Penny Dreaful, avec la superbe Eva Green. Ça m’a passionnée, les costumes sont splendides (Angleterre du XIXe), l’histoire arrive à mêler le mythe de Dracula (encore lui), Dorian Gray, Frankenstein, pour moi une réussite ! Peaky Blinders, il faut que je persévère, le premier épisode, je n’ai pas accroché.

    Aimé par 1 personne

    1. Je tenterais Fleabag au moins un épisode même si ca fait des mois que je le vois passer dans les suggestions et qu’il me fait ni chaud ni froid.
      J’ai mis PENNY DREAFUL dans ma liste suite à ton conseil mais c’est dans la catégorie Horreur et j’espère ne pas trop flipper, je déteste ça!
      Ca rassure un peu de savoir que je ne suis pas la seule sur cette planète à ne pas savoir qui est Van Helsing, alors un grand merci à toi une fois de plus

      J'aime

      1. Penny dreadful fait un peu peur quand même (autant que la série Dracula, et j’ai peur très facilement ;)), mais la photo est tellement belle, et la construction scénaristique excellente.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s