Lecture

Lecture – La jeune fille et la nuit de Guillaume Musso.

C’est assez étonnant mon rapport avec Musso au fil du temps. Quand je l’ai découvert, j’ai tout dévoré, j’achetais même son roman le premier jour de sortie et puis, il a bifurqué sur le surnaturel/science-fiction (et ce genre là, définitivement je ne peux pas) et on s’est perdus tous les deux (oui, je me la raconte).

la jeune fille et la nuit
Un campus prestigieux figé sous la neige
Trois amis liés par un secret tragique
Une jeune fille emportée par la nuit
Côte d’Azur – Hiver 1992
Une nuit glaciale, alors que le campus de son lycée est paralysé par une tempête de neige, Vinca Rockwell, 19 ans, l’une des plus brillantes élèves de classes prépas, s’enfuit avec son professeur de philo avec qui elle entretenait une relation secrète. Pour la jeune fille, « l’amour est tout ou il n’est rien ».
Personne ne la reverra jamais.
Côte d’Azur – Printemps 2017
Autrefois inséparables, Fanny, Thomas et Maxime – les meilleurs amis de Vinca – ne se sont plus parlé depuis la fin de leurs études. Ils se retrouvent lors d’une réunion d’anciens élèves. Vingt-cinq ans plus tôt, dans des circonstances terribles, ils ont tous les trois commis un meurtre et emmuré le cadavre dans le gymnase du lycée. Celui que l’on doit entièrement détruire aujourd’hui pour construire un autre bâtiment.
Dès lors, plus rien ne s’oppose à ce qu’éclate la vérité.
Dérangeante
Douloureuse
Démoniaque…

 

Le roman se partage entre deux époques donc, l’hiver 1992 et le printemps 2017, une construction bien huilée chez Monsieur Musso. Le petit plus? On est de retour en France, dans le sud et ça fait bien plaisir (mon coté chauvin, désolée).

Pas de surnaturel, mais pas d’attache non plus. La désagréable sensation que l’auteur lui-même n’était pas particulièrement attaché à ses personnages et c’est une première chez Musso. En tout cas, c’est la première fois que je le ressens de cette façon. Cette Vinca dont on parle tout au long du roman, qui a été l’amour de jeunesse du héros est restée comme un vague personnage très secondaire et j’en ai très vite eu rien à faire de ce qui avait bien pu lui arriver.

Y a-t-il un rapport entre ce roman et le changement de maison d’édition? XO Editions obligeait apparemment des couvertures moches et des titres un peu niais, alors que Calmann-Lévy, on est dans la cour des grands écrivains même si on reste très éloigné de Flaubert, faut pas déconner non plus. Et je n’arrive pas à retenir ce titre que j’appelle tout le temps « la jeune fille à la perle », chacun ses références, que veux-tu que je te dise!

 

2 commentaires sur “Lecture – La jeune fille et la nuit de Guillaume Musso.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s