Lecture

Lecture – Sentinelle de la pluie de Tatiana de Rosnay.

En regardant la pile des lectures dont il faut que je te parle, je me rends compte que plus de la moitié me laisse complètement indifférente. Du tiède, rien qui ne me soulève de joie à part un ou deux, que j’ai hâte de te faire découvrir mais comme pour tout le reste dans ma vie, je me débarrasse toujours de ce que j’aime le moins en premier (que ce soit dans mon assiette et dans mes lectures. )

Aujourd’hui, parlons de Tatiana de Rosnay et avant d’écrire cet article, je pensais avoir lu tout ce qu’elle a écrit (sans compter les nouvelles, je n’aime pas ce genre littéraire) mais que nenni et loin s’en faut!

sentinelle de la pluie

Sentinelle de la pluie est un roman d’une rare intensité dramatique où Tatiana de Rosnay déploie une tension psychologique magnifiée par un cadre apocalyptique renversant. Elle fait surgir de l’ordinaire bouleversé, l’insubmersible pouvoir de l’amour et de la rédemption.
La famille Malegarde est réunie à Paris pour fêter les 70 ans de Paul, le père, arboriste de renommée internationale. Sa femme Lauren prépare l’événement depuis deux ans, alors qu’importe les pluies diluviennes qui s’abattent sur la Ville Lumière et contrarient les retrouvailles. Mais Linden, le fils cadet, photographe charismatique, pressent que la redoutable crue de la Seine n’est pas la plus grande menace qui pèse sur l’unité de sa famille. Les secrets enfouis déferlent sous le ciel transpercé par les flots…

Sur le papier, ca donnait bien envie, comme toujours. Et je ne sais pas trop quelle crue a inspiré l’auteure, on s’en fout un peu mais c’est la seule question qui m’a taraudé durant ma lecture, autant te dire que je n’étais pas hyper prise dans l’histoire.

Dès les premières pages, Tatiana tente de nous faire un suspense qui n’en n’est pas un en nous parlant de Sacha qui partage la vie de Linden à San Francisco. Linden est gay et pas la peine de nous en pondre 8 pages, pour nous mettre dans la confidence.

Ensuite, une volée de clichés avec la sœur Tilia (qui veut aussi dire Tilleul mais en latin, cette fois) complètement névrosée qui vit avec sa fille adolescente (beaucoup trop mature et responsable pour être vraie) et son alcoolique de mari. La tableau est parfait.

Les parents qui se conduisent comme des parents des années 70. Une mère un brin intrusive et bavarde, un père taiseux et absent vivant dans leur domaine au milieu de la Drôme, un peu plus et on entendait les cigales.

Non, parce que pour ça, elle est balaise Tatiana, elle sait jouer de la description et je me suis régalée de ces longs paragraphes sur les rues de Paris en pleine montée des eaux (mais suis pas certaine que ça plaise à tout le monde).

L’attaque du père, les secrets dévoilés, tous les thèmes abordés (homosexualité, alcoolisme, violence..), la crue du fleuve tout va trop vite pour un si petit roman qui ne peut faire que survoler le tout.  Tu commences à me connaitre, j’ai besoin de matière, de détails pour m’ancrer dans une histoire et encore une fois, je suis restée à quai!

La petite anecdote, si tu as Instagram Linden y a un compte avec tous les clichés de Paris, de la Drôme ou de la crue… @lindenmalegarde

 

Biographie de l’auteure:

  • L’appartement témoin 1992
  • Le Dîner des ex / Partition amoureuse 1996
  • Le Cœur d’une autre  1998
  • Le Voisin  2000
  • La Mémoire des murs  2003 (LU)
  • Spirales 2004
  • Moka 2006
  • Elle s’appelait Sarah (Sarah’s Key) 2007 (LU)
  • Boomerang (A Secret Kept)  2009 (LU)
  • Rose (The House I Loved) 2010
  • À l’encre russe (Russian ink = The Other Story)  03/2013
  • Manderley for ever  2015 (LU)
  • Sentinelle de la pluie (The Rain Watcher) 2019 (LU)
  • Les fleurs de l’ombre 2020

6 commentaires sur “Lecture – Sentinelle de la pluie de Tatiana de Rosnay.

  1. Coucou
    Elle s’est inspirée de la crue de 2016 il me semble.
    J’ai abandonné ce livre… c’était d’un ennui et je n’ai pas accroché à l’écriture… d’ailleurs je ne comprends pas du coup l’engouement autour de ses livres…
    Je dois être tombée sur le plus mauvais…
    Bises

    Aimé par 1 personne

  2. Je fais comme toi dans mon assiette, je mange en premier ce que j’aime le moins. Mais quand je n’aime pas un livre commencé alors je ne me force plus à terminer, et dans mon assiette si il y a quelque chose que je n’aime pas alors je ne le mange pas…

    Aimé par 1 personne

    1. Je n’arrive pas à laisser tomber et parfois, ca vaut le coup… Celui que je lis en ce moment, j’ai eu un ma fou à entrer dedans et là, je pourrais y passer des heures !
      Et puis, comme j’achète principalement mes livres, ça reviendrait à jeter l’argent à la poubelle et psychologiquement, j’y arrive pas XD

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s