Blabla·Indiscrétions

L’enfant est parti…

J’en ai parlé brièvement hier sur Instagram, le seul réseau qui résiste à l’usure du temps, en direct pour répondre aux questions de celles qui me suivent depuis toujours et qui m’ont demandé comment s’était passé la rentrée de mon fils. Elle ne s’est pas faite. Il n’est plus là.

Bon ok, je dédramatise un peu mais pas trop, parce que je te jure que c’est hyper sensible comme sujet.

J’ai 44 ans et mon fils en a 22. Je crois que le calcul est vite fait non? J’ai donc passé la moitié de ma vie à aimer, m’occuper, me préoccuper, stresser ‘pour un enfant qui n’est plus là. C’était prévu donc évidement le choc est moindre que lorsqu’à 15 ans, j’ai annoncé à la fin des vacances estivales à mon père que je ne rentrais pas, on est d’accord! D’ailleurs à ce sujet, ma grand-mère disait toujours « Karen, méfie toi! Il n’y rien qui passe, qui ne repasse… » (en vrai, mamie elle disait, accroche-toi, tu n’es pas prêt au ch’ti à l’écrit:  » Y a rin qui passe, sans qu’cha rapasse »).

Ca fait plusieurs années que je pars en vacances en septembre donc jusque là, rien de nouveau sous le soleil mais aujourd’hui, on ne peut plus vivre sans déconnecter et forcément tous les réseaux sociaux ont été inondés de photos de rentrée et je crois que mes hormones ont fait leur danse du cygne. Faut se rendre à l’évidence, il n’y aura plus de rentrée scolaire. Toi aussi, ca te rend triste pour moi, avoue!

Pourquoi? Baptiste a toujours eu du mal à se projeter et après deux années à végéter à l’université, en changeant de voie, je l’avais prévenu qu’il n’y aurait pas X première année et que même dans ses autres prénoms, il n’existait aucune trace d’un Tanguy. Devine la suite? Il n’a bien sure pas validé sa première année et je ne suis pas une « prometteuse de bons jours » comme ont dit par chez moi, je tiens toujours mes promesses.

Et puis, les enfants grandissent et même sous notre toit, ca devient compliqué (et tu vas vite t’apercevoir dans les mois à venir que « c’est compliqué » dans ma bouche c’est aussi courant que « merde, mon masque! »). Il veut de plus en plus d’autonomie, de liberté, d’indépendance, c’est merveilleux pas vrai? Sauf qu’au dessus de ma porte d’entrée, il y a juste un numéro le 28 et absolument aucun néon indiquant une auberge. Donc mon toit, mes règles. On prévient à l’avance pour les diners de la semaine où on est pas là et pas 10 minutes avant l’heure, on prend soin les uns des autres (même si de temps en temps la pelle me démange, celles qui savent, savent), on range nos espaces privés et on entretient les espaces publics, bref des règles de vie en société et mon fils, il est pas bien doué pour respecter tout ça.

Ajoute à ça l’âge et l’usure, ca fait 22 ans que je dis (sur tous les tons): « Range ta chambre », pour l’endurance, je devrais être inscrite au Livre des Records (ça existe encore ça?).

J’ai baissé les bras et doucement j’ai émis l’idée qu’il serait intéressant pour lui de voir si les pâturages jurançons ne sont pas plus verdoyants, il a trouvé l’idée brillante et son père n’a pu qu’accepter (je suis perfide, sache-le!)

Plus sincèrement, ca nous fera du bien à tous les deux. Là où la communication était devenu presque nulle, on passe des soirées au téléphone (bon ok 2, mais je suis optimiste), il n’a jamais vécut avec son père (nous avions un mode de garde ultra classique un week end sur deux et la moitié des vacances) et moi, j’ai de sérieux problèmes de santé où je ne veux pas que Baptiste soit impliqué pour le moment. J’avais besoin d’espace, lui de changement… Le timing était pour une fois, parfait…

Il a 22 ans et très probablement, il ne reviendra pas vivre sous mon toit.

Bon vol mon fils , je t’aime et si jamais, la piste d’atterrissage sera toujours ouverte 24h/24 et 7j/7.

12 commentaires sur “L’enfant est parti…

  1. Heureusement que j’ai déroulé le menu car j’ai eu peur quand j’ai lu mon fils n’est plus …
    Ici aussi c’est déjà le cas mais avec la numéro 2 qui vit avec mon amoureux sauf 2 soirs par semaine… bref on les élève pour cela mais ça reste compliqué quand même .
    Si tu veux appelle moi pour me dire de ranger ma chambre si cela te manque trop … Bibis compassion

    J'aime

  2. une sacrée page qui se tourne…
    du haut de ses 8 ans (aujourd’hui) mon garçon lui a décidé qu’il resterait toute la vie avec nous, dans notre maison 🙂
    j’ose espérer pour lui surtout qu’il aura envie un jour ou l’autre de s’envoler du nid, pour y revenir voir de temps en temps ses vieux croulants de parents!

    J'aime

  3. Hello Karen (avant toute chose, je t’ai envoyé un mail suite à un comm’ sur mon blog, mais je ne sais pas si tu consultes encore les mails relatifs à « ma vie discrète », l’adresse mail que tu mets lors de tes visites sur mon blog…)
    Bref…
    Je comprends que la coupure est rude, mais je comprends aussi qu’elle est nécessaire… je suis surtout inquiète pour ce qui relève de ta santé, j’ai dû rater un truc (n’étant plus sur ton Insta) mais j’avoue être inquiète….
    Je t’embrasse.
    Anne-Lise (ou Vesper Lynd dans une vie de blogueuse)

    J'aime

    1. Du coup, on s’est eu par mail entre temps, c’est vrai que je ne consulte plus cette adresse mail.
      Oui tout va bien se passer, encore une grosse échéance et un peu de répit après enfin j’espère, croise les doigts avec moi parce que la j’en ai un peu marre :/

      J'aime

  4. J’avoue que mon petit cœur de maman s’est serré quand j’ai lu ça… même que sur le coup j’ai juste fermé ton blog… en me disant que je viendrais plus tard réagir. Même si c’est voulu (et pour des motifs justes) ça doit quand même sacrement être difficile.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s